Nous sommes déjà tous solidaires et le CPAS est là! Que pouvons-nous faire de plus?

Walhain fait partie des communes où la moyenne des revenus est parmi les plus élevées du Brabant wallon. Mais il s’agit d’un moyenne et la réalité est bien plus diversifiée qu’il n’y parait dans notre commune où se côtoient des personnes et des familles aisées et d’autres qui le sont (nettement) moins.

Les valeurs de solidarité et de convivialité sont très présentes dans le riche réseau associatif de la commune. ECOLO continuera à le soutenir en veillant aussi à une juste répartition des subsides et en étant particulièrement attentif aux personnes atteintes de handicap.

Nous devons veiller à ne pas laisser sur le bord de la route les personnes fragilisées par un accident de la vie, la perte d’un emploi, la précarité, l’âge, la maladie ou le handicap. Le soutien à cette population précarisée est remarquablement pris en charge par le CPAS dont la mobilisation est à saluer. ECOLO continuera à soutenir son action pour lui permettre de réaliser ses missions notamment en matière de lutte contre la pauvreté, d’aide aux personnes en difficultés et de maintien des ainés à domicile.

Deux projets nous tiennent particulièrement à cœur: une école des devoirs en collaboration avec les ainés et une cellule de bénévoles susceptibles de se mobiliser rapidement.

L’aide sociale implique aussi l’accueil des réfugiés. Qu’en pense ECOLO?

Une question plus précise nous a été posée: la commune doit-elle accueillir les réfugiés sans qu’ils travaillent ? Première précision: le demandeur d’asile, quand il arrive dans la commune sans statut de réfugié, ne peut pas travailler.

L’accueil des réfugiés est une matière sensible. ECOLO plaide et a toujours plaidé pour un accueil digne et humain et celui-ci est remarquablement assuré par le CPAS. Nombre de Walhinois-es, se sont aussi mobilisé-e-s et se mobilisent encore pour les accueillir avec toute la chaleur humaine que requièrent des femmes, des hommes, des enfants fuyant la guerre et la misère.

ECOLO se réjouit d’avoir déposé une motion commune avec Avenir Communal contre le projet de loi sur les “visites” domiciliaires et que celle-ci ait été adoptée à une large majorité. Par ce dépôt de motion, ECOLO entendait marquer sa solidarité envers ces migrants et ces hébergeurs que le projet de loi stigmatise. Prochainement, Walhain deviendra Commune hospitalière.

 

Et les ainés?

Ils méritent la plus grande attention. Faire de Walhain une “Commune amie des aînés” avec leur contribution active, leur implication, voilà un magnifique projet qui peut se concrétiser sans trop de difficultés. La représentante d’ECOLO au Conseil des aînés plaide depuis longtemps pour renforcer la prise en considération des aînés. Elle a proposé plusieurs actions: enquête participative auprès des personnes âgées, livres à domicile, personnes relais dans les quartiers, multiplication des bancs, réflexion sur l’aménagement des trottoirs, conférence sur le logement… Sans grand succès!

Ne pas cantonner les ainé-e-s dans un rôle passif mais faire en sorte qu’elles-ils puissent s’impliquer dans la vie communale selon leurs souhaits, cela nous parait aussi une approche porteuse pour la commune et pour les aîné-e-s. Il faut promouvoir la prise de responsabilité par les séniors qui, souvent, ne demandent pas mieux.  Bénévole dans une école de devoirs, par exemple, Pourquoi pas? Mais cela nécessite la mise sur pied d‘une école de devoirs, ce qu’ECOLO souhaite promouvoir.

S’il est encore partie prenante après les élections, ECOLO s’engage à (re)lancer une dynamique porteuse pour les aînés en concrétisant les actions déjà proposées.

 

Comment trouver un logement à Walhain quand on a peu de moyens?

A Walhain, ce n’est un secret pour personne, les loyers et le coût des maisons sont exorbitants. ECOLO promeut de nouvelles formes d’habitats solidaires qui peuvent être une réponse à certaines situations : colocation, habitat groupé, partagé, habitat léger afin de permettre aux jeunes de s’installer à Walhain.

Il s’agit aussi de poursuive la politique de logements publics intégrés entamée sous l’échevinat d’Agnès Namurois et poursuivie par Jean-Marie Gillet, pour faciliter l’accès au logement et favoriser la mixité sociale. ECOLO est bien conscient de l’énorme chemin à parcourir encore pour atteindre cet objectif. C’est malheureusement le cas dans quasi toutes les communes du Brabant wallon. La Province y est particulièrement attentive.

 

D’autres questions? Voir aussi ici…

N’hésitez pas à nous laisser un commentaire ci-dessous. Votre avis nous intéresse!

Share This