Par Jean-Marie Gillet, échevin en charge de l’énergie

Les vents de l’actualité à la fois politique et médiatique autour de l’éolien à Walhain me pousse à écrire une nouvelle note de synthèse sur la question.

J’ai en effet été plusieurs fois interpellé suite à la parution de certains articles dans la presse en ce début du mois de juillet comprenant  -malheureusement-  des erreurs factuelles (mélange de promoteurs, erreurs sur le nombre d’éoliennes, sur les montants de la taxe, confusion de projets dans l’avis donné par la commune). Et je concède que la situation est quelque peu complexe vu le nombre de projets potentiels en compétition et les réactions en tous genres qu’ils suscitent.

 

Des faits et des projets

  • Un parc éolien de 6 éoliennes existe entre Ernage et Gembloux : il sera pleinement opérationnel en septembre 2017 et comporte 3 éoliennes sur Walhain dont 2 sont citoyennes. Entre autres accords, au terme d’un très long feuilleton juridique et judiciaire, la commune perçoit un montant de 37500 euros par an (le mât est taxé à hauteur de 17500 euros) ; des animations ont aussi eu lieu au sein de toutes nos écoles, organisées par les promoteurs des éoliennes citoyennes.
  • Un projet d’extension de ce parc au sud de la commune a été présenté à la population à la fois sur Gembloux et sur Walhain. C’est toujours la volonté de la commune de relayer ces projets qui touchent la vie des citoyens. A ce stade, il ne s’agit que d’un projet et d’une « information préalable » : aucun permis ne pourra être introduit s’il n’est pas précédé d’une étude d’incidence et, si c’est le cas, il faudra encore passer par une enquête publique. D’emblée, précisons qu’une telle extension de 7 éoliennes et l’effet d’encerclement qu’elle provoque ne recueille l’adhésion ni de la commune, ni du groupe ECOLO de Walhain.
  • Une demande de permis a été refusée en juin pour un parc de 10 éoliennes au lieu- dit « Les Turluttes » au nord de l’autoroute entre Corroy-le-Grand et Tourinnes. Il s’agit du projet porté conjointement par Engie, Wind4wallonia (groupement d’intercommunales) et la coopérative citoyenne Hesbénergie regroupant des coopérateurs de Walhain et environs. Un recours a été introduit par les promoteurs auprès du Ministre Di Antonio contre le refus de permis (et les avis négatifs des communes de Chaumont-Gistoux et Walhain).
  • La Région wallonne va lancer une demande pour implanter une éolienne sur l’aire Saint-Martin de la 411 au travers de la SOFICO qui gère les autoroutes. Cette éolienne viendrait directement en concurrence avec celles du projet Engie à quelques mètres de là. Pas facile pour le ministre de garder sa neutralité dans la gestion du recours sur lequel il doit statuer et la défense de son projet.
    La commune n’en a pas encore parlé ? Normal, elle en a été informée, comme vous, par la presse. Et si la Bourgmestre s’est exprimée sur un projet qu’elle ignorait, c’était croyant parler d’un autre projet aussi sur Saint-Martin…
  • Un autre projet existe au sud de l’autoroute entre Nil-Saint-Martin et Corroy. Il a été évoqué plusieurs fois lors des réunions publiques liées au projet Engie et une réunion d’information avait aussi été réalisée il y a quelques années à Nil mais n’avait pas débouché sur une demande de permis.
  • Et aussi : la presse a évoqué un nouveau projet de Vents d’Houyet. Des citoyens nous ont alertés sur une deuxième phase d’extension du projet d’Alternative Green déjà dans les tiroirs pour le parc entre Ernage et Walhain : après contact avec ces promoteurs, ceux-ci nous garantissent qu’il n’en est rien.

Plusieurs constats politiques

  • Le collège a toujours affirmé sa volonté de développer l’éolien sur notre commune mais pas n’importe comment et à condition de pouvoir en fixer les règles du jeu à défaut d’un cadre éolien régional qui tienne la route.
  • A plusieurs reprises, nous avons écrit aux ministres successifs pour que la région prenne la main et coordonne le développement de l’éolien chez nous et ailleurs. La cartographie et le décret éolien de nos ministres Ecolo sont restés bloqués au gouvernement wallon en 2014 ; le Ministre actuel n’a pas répondu favorablement à la requête commune de Chaumont-Gistoux et Walhain.
  • La population de Walhain semblait jusqu’en 2016 bien accepter l’approche cohérente du Collège en matière d’énergies renouvelables, qui a fait l’objet de plusieurs réunions d’information à la population. Force est de constater que la prolifération de projets, sans coordination possible par les pouvoirs publics, chauffe à blanc de nombreux citoyens qui redoutent l’encerclement de la commune. Cet encerclement ne sera jamais autorisé, mais expliquer calmement que la législation minimale actuelle ne pourrait pas le permettre n’est plus audible…

Et donc un vrai gâchis pour une politique énergétique d’avenir

Nous sommes persuadés qu’une majorité de Walhinois sont prêts à accepter une contribution positive à la lutte contre le réchauffement climatique si ces projets sont menés en concertation avec ceux qui auraient à en subir les nuisances. C’est normal, légitime et conforme à notre vision participative de la gestion de la cité.

Pour l’Ecolo que je suis, il est dur d’être bloqué par la concurrence impitoyable et l’arrogance de promoteurs alors que des solutions raisonnables et coordonnées existent au bénéfice de tous les habitants et surtout des générations futures. La majorité des jeunes et mes enfants ne nous pardonneront pas de manquer de vision.

J’ajoute, revenant de plusieurs jours passés à vélo en Hollande comme je l’avais fait au Danemark l’an passé pour découvrir leur aménagement du territoire, que je suis sidéré du retard de notre région sur les plans économique, énergétique et mobilité (et même sécurité routière). Une région ne peut survivre si elle délègue ou cède ses moyens de production à d’autres. Et c’est d’autant plus vrai pour l’eau, l’énergie, l’agriculture et toutes les fonctions vitales de la société. L’énergie éolienne nous donne cette opportunité de produire de la richesse en Wallonie, d’en être acteur et propriétaire davantage que l’énergie nucléaire ou l’éolien en Mer du Nord (beaucoup plus cher, contrairement à ce que certains ont affirmé mais intéressant pour sa continuité de production).

Continuons à y réfléchir ensemble…

(Et sur mon séjour dans les pays du Nord, je vais encore y revenir plusieurs fois, photos commentées à l’appui)

Share This