Pour la quatrième année consécutive, nous avons eu le plaisir de remettre les brevets du cycliste aux grands jeunes des différentes écoles de l’entité.

Le Brevet du Cycliste « offre aux jeunes la perspective de devenir acteurs de leur mobilité. Encadrés par leurs enseignants et/ou les formateurs de Pro Velo, les élèves de 5e (et 6e) primaire apprennent, dans leur environnement immédiat, les bases de la conduite à vélo en sécurité et en autonomie ». (Voir le site du Brevet cycliste.)

Des parents, des bénévoles, la police est bien sûr la commune se sont également associés à la démarche et nous les remercions tous !

Ce qui m’a particulièrement frappé cette année dans les discussions autour du verre de l’amitié, c’est l’enthousiasme des uns et des autres qui rend cette activité dorénavant pérenne.

Notre prof de gym, Monsieur Sébastien Bergiers, une cheville ouvrière de l’activité, me faisait remarquer à quel point il voit une évolution en quatre ans dans la maîtrise du vélo chez ces jeunes. Par effet d’émulation, les cadets attendent à présent leur tour, s’y préparent plus tôt et arrivent donc à cette formation avec une plus grande maîtrise et pratique du vélo.

Cette année, tous ont réussi le brevet. C’était pour moi la plus chouette information de la semaine !

Pour l’échevin de la mobilité que je suis, cette cérémonie est l’occasion de rappeler, comme je le fais chaque fois, l’importance du casque de la visibilité pour les cyclistes.

Mais cette année, j’ai particulièrement insisté sur le respect des trottoirs qui ne sont pas des zones de stationnement et sur l’importance des zones 30 qui caractérisent les cœurs de quartier : la voiture est souvent incontournable en région rurale mais rouler en voiture ne peut se faire au détriment des piétons, des personnes moins valides et des cyclistes. La rue appartient à tous.

Nous ne cesserons de le rappeler durant toute cette année 2017.

Et s’il le faut, nous passerons à des mesures plus contraignantes.

Pour la liberté de nos jeunes et le respect de tous.

Share This