Fondée en 1984, l’A.S.B.L. « Les Amis du Château de Walhain » totalise plus de 35 ans d’actions! Elle est une émanation de Germer, groupe d’initiative citoyenne créé à l’initiative de Gilbert Moureau et à qui l’on doit diverses actions dans la commune (plantations dans la drève et au Centre Sportif, aménagement de la place de la Culée, …). Rencontre avec Yves Bauwens, son Président.

 

Quel est l’objectif des « Amis du Château de Walhain »?

L’A.S.B.L. a pour but la valorisation de site du Château de Walhain. Dans les années 1980, le site était à l’abandon et envahi par la végétation, donc peu visible depuis la rue. L’association était alors

constituée d’une quinzaine de personnes et avait comme objectif de sensibiliser les habitants de la commune pour sortir les ruines de cet abandon.

 

En quoi consiste le travail des bénévoles?

 

La prise en charge du Château implique actuellement l’entretien du site, l’accueil des visiteurs occasionnels ainsi que la participation aux actions menées pour la consolidation des ruines et sa mise en valeur en vue d’un accès plus large au public.

 

L’A.S.B.L. a contribué à l’organisation de plusieurs Journées du Patrimoine, fourni une aide logistique pour les différentes campagnes de fouilles, apporté son soutien aux Grands Feux annuels, à Jyva’Zik (2011 et 2012) et aux Festivals de l’Amour en vers (depuis 2019).

 

Les quelques bénévoles réalisent ainsi un travail équivalent à celui d’une personne à plein temps.

Heureusement, ils profitent d’un terrain merveilleux et peuvent ainsi travailler en pleine nature, dans ce que l’on pourrait comparer à un parc. Ils bénéficient pour leur action d’un soutien entier et d’une aide financière de l’Administration Communale.

 

Les projets pour l’avenir?

 

Les démarches en cours pour les travaux de consolidation des ruines (qui auraient dû commencer cette année), le projet complémentaire d’infrastructure touristique (dont le contenu est actuellement à l’étude) et les projets adjacents de local d’accueil et de sanitaires (menés par l’A.S.B.L.) se heurtent toutefois à la lenteur des procédures et à l’avis trop souvent négatifs des services de la Région Wallonne, notamment la Commission des Monuments et Sites.

 

Des difficultés?

 

Si aujourd’hui le cercle des bénévoles est réduit à 2 ou 3 personnes qui restent très motivées, l’avenir de l’association est préoccupant dans la mesure où les personnes ont pris de l’âge et ne pourront pas indéfiniment assurer les tâches d’entretien du site.

 

Néanmoins, le devenir du site est actuellement prometteur par les projets en cours et cela reste une grande satisfaction au vu du chemin parcouru depuis la création de l’A.S.B.L.

Share This