Les fêtes de village représentent des moments de cohésion et de convivialité importants. Elles mobilisent de nombreux bénévoles pour organiser plusieurs journées de festivités. Interview de Grégory Pairoux, président de La Jeunesse de Perbais

 

 

La Jeunesse de Perbais quèsako ?

C’est une association qui organise différents événements au sein du village de Perbais et cela depuis des lustres. Village dans lequel j’ai vécu de ma naissance jusqu’à mes 30 ans et dans lequel vivent toujours mes parents. N’habitant à vol d’oiseau qu’à 300 mètres, autant dire que j’y suis très fréquemment.

Après avoir été successivement bénévole, vice-secrétaire, secrétaire, je suis depuis maintenant 16 ans président du comité qui se compose de 12 membres effectifs.

 

Quel est son objectif?

L’objectif de ce comité est de préparer les différentes activités qui ont lieu durant l’année : une chasse aux œufs, la tournée du Père Noël et bien évidemment la kermesse du 15 août.

C’est grâce aux bénéfices réalisés lors de celle-ci que nous pouvons offrir aux habitants ces diverses activités ainsi que l’après-midi des enfants, l’après-midi des ainés ainsi qu’un repas à prix modique.

 

Un travail d’équipe?

Toute cette organisation serait impossible sans l’aide des bénévoles, que nous sommes tous, y compris les membres du comité. Nous pouvons compter sur une bonne centaine de personnes qui donnent de leur temps, de leur énergie afin que toutes ces manifestations se déroulent au mieux.

 

Qu’est-ce qui vous motive?

Nous aimons tous nous retrouver avec un objectif commun : faire « bouger » le village, le tout dans la joie et la bonne humeur. La majorité de ceux-ci vivent ou sont originaires de Perbais, d’autres viennent des villages avoisinants et certains d’entre eux sont déjà actifs dans d’autres associations du village ( la bibliothèque, le club de whist, la pétanque, le club des collectionneurs, le comité de jumelage Perbais-Trentels, l’association des parents de l’école….).

 

Des difficultés?

Malheureusement, les temps changent : les investissements consentis sont de plus en plus importants notamment au niveau sécurité, infrastructures ; les contraintes sont de plus en plus nombreuses , les plaintes de quelques habitants…et pour certaines tâches, les plus ingrates, les bénévoles qui ne se pressent pas au portillon.

Il y a une vingtaine d’années, les fêtes de village étaient attendues et chacun aimait y participer activement.

Cela se perd un peu de nos jours et tout cela pourrait nous démotiver mais nous sommes toujours très heureux et impatients de nous retrouver et d’œuvrer ensemble afin de rassembler les gens et de créer des instants d ‘échanges conviviaux intergénérationnels.

 

Vos projets pour l’avenir?

L’objectif à très court terme, qui est déjà bien sur les rails, est de passer en asbl et vu les circonstances actuelles de pouvoir organiser une édition 2021 du tonnerre ( celle de cette année me paraît fort compromise même si rien n’est encore officiel).

 

Nous aimons tous notre village et nous aimons qu’il vive, qu’il bouge et nous le faisons tous généreusement.

« Si le bénévolat n’est pas payé, ce n’est pas parce qu’il ne vaut rien, mais parce qu’il n’a pas de prix ».

Share This