Le début de crise s’est apparenté à une situation proche du plan d’urgence, en lien direct avec le Gouverneur de la province. Les réunions se sont multipliées autour du Bourgmestre (commune d’une part) et de la Présidente du CPAS (aide sociale d’autre part).

Urgence en interne pour réorganiser les services communaux au jour le jour et maintenir, dans des conditions difficiles les missions de service public indispensables. Urgence en externe vis-à-vis de la population de Walhain pour prendre les décisions qui s’imposaient au fur et à mesure où les informations nous parvenaient. Parfois, les incohérences du direct nous ont obligés à trancher de manière anticipée et à interpréter les décisions des niveaux supra communaux. Suppression d’événements à venir, commande de matériel de protection, sécurisation du personnel et des citoyens, réorganisation de l’enseignement voici quelques-uns des domaines sur lesquelles vos mandataires ont dû se positionner dans l’urgence, …

Ce sont de nombreuses personnes qui étaient et sont encore sur le pont pour coordonner, adapter les moyens. Quelques exemples :

  • Organisation de réunions en téléconférence et du travail à domicile des agents.
  • Adaptation des logiciels et des codes d’accès.
  • Réaffectation des ordinateurs pour ceux qui n’étaient pas équipés à domicile.
  • Adaptation des locaux et désinfection pour ceux qui doivent assurer les permanences indispensables.
  • Répondre aux urgences et aux obligations d’entretien et de maintenance.
  • Assurer une communication adaptée au jour le jour.
  • Pourvoir donner des réponses correctes aux très nombreuses questions posées par les citoyens et entreprises de Walhain.

 

Comme souvent en situation de crise, des personnalités se sont révélées positivement au sein du personnel par leur sens de l’organisation efficace et leur imagination.  Celle-ci sont un précieux soutien à leur hiérarchie qui doit coordonner et décider vite.

De nombreuses initiatives citoyennes ont également rapidement vu le jour.  On ne dira jamais à quel point elles sont capitales dans la gestion de la crise.   Ces processus de solidarité, sur lequel tous les niveaux de pouvoir ont pu compter, ont permis de faire face à des carences multiples. L’exemple le plus parlant fut bien évidemment la fabrication des masques.

Cette capacité de mobilisation solidaire fera partie de l’histoire.

Merci à toutes et tous ! Merci de tenir bon dans un contexte compliqué et parfois anxiogène.

Share This