Olivier a 44 ans. Il est né en 1975 à Bruxelles et il est politologue de formation. Il se présente comme candidat ECOLO aux élections régionales (6e suppléant).

J’habite à Tourinnes-Saint-Lambert depuis 2017. Je travaille dans le secteur public depuis une bonne dizaine d’années sur des thématiques très variées comme les déchets, l’informatique, l’innovation ou la gestion budgétaire.

Mes priorités politiques sont multiples, mais en particulier et tout d’abord de soutenir l’écologie sociale.  En effet, la sauvegarde de notre planète passera nécessairement par l’équité sociale. Pour y arriver, il n’y a, à mon sens, qu’un seul moyen : l’émancipation de chacun.e. Celle-ci doit cheminer par l’éducation, la culture et également par une meilleure répartition des richesses donc par une augmentation du  niveau de vie.

Donner la possibilité à tous et toutes de s’affranchir du modèle économique « pas cher et industriel ». Donner la possibilité à tous et toutes de consommer bon, bio, local et éthique. Que demain le bio devienne la norme et que l’on étiquette les produits industriels comme étant l’exception. Donner les moyens de résistance aux illusions de facilité du système tel qu’il existe aujourd’hui.

Ensuite, et dans la continuité de ce que j’évoquais juste avant, j’aimerais que les artistes soient reconnus comme tels et disposent d’un vrai statut social. Sans eux pas de culture et la culture est, pour moi, une pièce maîtresse de l’émancipation citoyenne. C’est elle qui permet la remise en question et la créativité, deux moteurs indispensables aux progrès.

Enfin, j’ai envie de promouvoir un mode de vie respectueux de l’être humain au centre de la biodiversité. Pour ce faire, il convient de favoriser les dynamiques locales. Celles qui créent du lien et libèrent l’ocytocine. Promouvoir l’émerveillement par l’observation et la découverte de la nature qui nous accueille.

Tout ceci peut sembler quelque peu utopique, mais je vous assure que cela commence par un peu de courage et de volonté.

Côté vie privée, je lis beaucoup, de tout, j’écris aussi, mais pas assez.

Mon engagement politique est motivé aussi par ma paternité. En effet, je suis le papa comblé d’une petite Camille et bientôt d’une autre petite croquette et je souhaite leur laisser un monde équitable, respirable et épanouissant.

Share This