Conseil communal ce mercredi 14 novembre. A l’ordre du jour, entre autres, l’adhésion de la commune de Walhain au réseau des “Communes hospitalières” en faveur de l’accueil et de l’intégration des personnes migrantes ou précarisées.

Marie Deprez, membre de la Commission Nord-Sud présente la proposition aux membres Conseil communal.

 

Quelques jalons

Fin 2015, la Belgique connait un afflux de réfugiés en provenance essentiellement de Syrie.  De nombreuses personnes se mobilisent à Walhain et, avec la contribution active du CPAS, prennent les choses en main.

Plusieurs réunions ont lieu à l’initiative de la Commission Nord-Sud. Une plate-forme citoyenne s’organise pour faciliter, avec l’aide du CPAS, l’accompagnement de ces réfugiés venus seuls ou en famille. Une campagne de sensibilisation vers les écoles et les jeunes se déploie progressivement. De nombreuses actions voient le jour: expositions, témoignages, cours de français, taxi social, mise à disposition de matériel, activation de la Donnerie, recherche de logements, etc.

Un tournant est amorcé 12 mars 2018. Le Conseil communal adopte la motion s’opposant aux visites domiciliaires et, dans la foulée, propose d’initier une démarche en vue de rejoindre le réseau des Communes hospitalières.

C’est aujourd’hui chose faite. Ce 14 novembre, le Conseil communal a adopté à l’unanimité l’adhésion de la commune de Walhain au réseau des “communes hospitalières”.

 

Quels engagements pour Walhain?

Une commune hospitalière est une Commune qui s’engage à améliorer l’accueil des migrants, l’information de ses habitant.e.s sur la question et à soutenir les citoyens qui se mobilisent pour un avenir commun.

Le texte adopté à Walhain insiste sur la nécessité d’élargir ce champ de solidarité à toutes les personnes fragilisées de la commune et ce, au départ du constat que de nombreuses personnes vivent des situations de solitude et d’exclusion, et pas seulement les demandeurs d’asile.

Le CPAS est et reste le pivot de cette solidarité, assurant un accueil dans la dignité et le respect des droits humains et  offrant à chaque personne vivant sur son territoire des conditions d’une vie digne.

Le Comité “Commune hospitalière” (créé au sein de la Commission Nord-Sud) est ouvert à toutes et tous et a pour mission d’assurer le suivi de la démarche avec, à la clé, une  évaluation annuelle de l’avancée concrète du projet.

Les citoyen.ne.s et les associations qui aident et accompagnent les personnes précarisées, qu’elles soient migrantes ou pas, seront également mieux soutenu.e.s. Mention est faite par Marie Deprez des Walhinois.e.s qui accueillent des migrant.e.s.

 

Un pas en avant vers plus de solidarité…

ECOLO se réjouit de l’adoption de cette motion qui constitue un pas en avant vers ce que nous avons défendu dans notre programme:  ” Nous devons veiller, plus que jamais, à ne pas laisser sur le bord de la route les  personnes fragilisées par un accident de la vie, la perte d’un emploi, la précarité, l’âge, la maladie ou le handicap. Ou encore le réfugié qui frappe à nos portes après une longue route d’exil”.

ECOLO espère que le Comité “Commune hospitalière” veillera à la concrétisation des engagements de Walhain comme Commune hospitalière et à une articulation avec les forces vives de la commune, qu’il s’agisse d’associations et simples citoyen-ne-s.

 

Voir ici le texte soumis à l’approbation du Conseil communal…

Share This