La confiance dans le monde politique n’est pas au top, c’est vrai…

Mais avant tout, disons haut et fort que ces femmes et ces hommes politiques font, pour la plupart, leur boulot de la meilleure manière qui soit, au service du bien commun et parfois (souvent même) au détriment de leur tranquillité personnelle. C’est un choix qu’ils-elles font, certes. Mais à chacun-e son job et quand celui-ci est bien fait, il est bon de le reconnaitre. Il n’est pas juste de vilipender les politiques comme certain-e-s le font. On assiste parfois à une “curée” qu’ECOLO dénonce vertement!

Ceci dit, il convient que les pratiques politiques et personnelles soient irréprochables. Car la confiance dans le politique, c’est avant tout la confiance que l’on a pour les femmes et les hommes qui portent la responsabilité de la gestion locale.

 

Dans quelle mesure le cumul des mandats et des revenus est-il acceptable pour vous?

Dans toute fonction politique, il y a ce qu’on appelle des mandats “dérivés”, qui sont attachés à la fonction elle-même (zones de police et de secours, intercommunales,…). Mais il faut raison garder. Trop de mandats nuit à la démocratie parce que cela concentre le pouvoir dans les mains de quelques un-e-s et que garder la main pour avoir le dernier mot sur tout n’est pas sain. Parce que le-la mandataire ne peut les exercer tous avec le sérieux requis. Parce qu’il est bon d’avoir d’autres points de vue, politiques et citoyens. Le pouvoir ne peut être un but en soi, c’est un moyen pour construire une société où tout le monde se retrouve.

Quant au cumul des revenus, il faut savoir que dans les petites communes, les mandataires sont moins rémunérés que dans les grandes villes. Ils-elles conservent donc souvent un revenu professionnel comme c’est souvent le cas à Walhain. Mais au-delà, il faut éviter les dérives qui portent atteinte au crédit de la fonction politique.

Pour en savoir plus sur les mandataires de Walhain, voir le site Cumuléo qui recense tous les mandats, rémunérés ou non, par mandataire.  Il vous suffit d’introduire le nom des mandataires locaux recherchés et vous serez informé-e-s.

 

La politisation des structures ne nuit-elle pas aussi à l’image de la politique?

Bien entendu. De ce point de vue, ECOLO insiste pour revoir les Commissions consultatives de la commune, dépolitiser les présidences de celles-ci et mettre à leur tête des personnes pour leurs compétences et leur volonté de faire participer tous les membres. La formation des mandataires dans les matières dont ils-elles ont la charge devrait être une obligation.

 

D’autres questions? Voir aussi ici…

N’hésitez pas à poster un commentaire ci-dessous. Votre avis nous intéresse…

Share This