La taxe kilométrique pour les poids lourds est d’application depuis le 1er avril, ce qui n’est pas sans créer des remous.

Cette mesure a inspiré la Province du Brabant wallon. Celle-ci lancera bientôt un grand plan cyclable à l’échelle de tout le territoire provincial. Et la Province ne veut pas noyer le poisson : entretenir plus de 1000 kilomètres de pistes cyclables coûtera cher, très cher.

Le député provincial en charge de la mobilité Marc Bastin a donc eu une idée alternative: il veut faire appel à 200 000 Brabançons wallons pour nettoyer les infrastructures dédiées aux vélos et les maintenir en bon état.

Comment? Plutôt qu’une taxe, la Province préfère la participation citoyenne. Elle a décidé que chaque brabançon contribuerait à l’entretien de 5 mètres de piste cyclable par personne et par an!

Voir ce petit reportage de TV Com daté du 1er avril qui nous avait échappé…

poisson-2-2.png

Share This