Une dynamique sans précédent qui tente de combler le manque de logements à prix accessibles.


Les grues ont entamé un nouveau chantier de 9 logements publics à Walhain, près du centre sportif et de la Chapelle Sainte-Anne, au lieu dit Le Petit Pré. Ce lotissement se veut plus solidaire avec la création de deux logements kangourous adossés à des maisons familiales, à l’image de cet animal qui porte son jeune marsupial bien en sécurité dans sa poche. Voir ici…

Lorsque Agnès Namurois a créé le service logement en 2007, en synergie avec le CPAS, nous comptions sur la commune trois logements publics demandant rénovation. Aujourd’hui, grâce à une politique volontariste, nous avons dépassé les 25 logements qualifiés de publics sur notre commune.

Le logement à Walhain est véritablement devenu inabordable. droit_au_logt_pour_tous.pngChacun dans la majorité est conscient que nous devons multiplier les initiatives pour permettre à toutes et tous de rester dans notre commune. Un des grands objectifs du Collège est de maintenir les ainés à domicile le plus longtemps possible en développant des mécanismes d’aide et de solidarité.

Quelles sont nos différentes approches?

Les plans d’ancrage communaux visent à créer des bâtiments neufs.

– La commune ou le CPAS mettent des terrains à disposition de l’opérateur de logements publics, Notre Maison, avec lequel nous travaillons de manière très dynamique en exploitant au maximum les possibilités de subsides Région wallonne. Ces projets prennent de nombreuses années. Le nouveau chantier en construction près du centre sportif est l’exemple d’un projet initié par Agnès Namurois qui m’a précédé. Il sera inauguré, comme ce fut le cas pour les 12 logements au Trichon, une législature plus tard.

– Des demandes de permis ont été déposées pour trois nouveaux logements près de la salle du Seuciau (N4) et, dans le cadre d’un partenariat élargi, pour la création d’un quartier modèle au cœur de Walhain. Il sera construit autour d’une nouvelle place avec au minimum 33 logements dont 23 publics. Ce futur quartier sera intergénérationnel, avec une série d’appartements adaptés aux ainés, une salle de quartier, des services médicaux et de proximité, un jardin partagé et d’autres espaces de rencontre.

D’autres initiatives entrent dans cette dynamique.

– la création de plusieurs appartements dans des maisons acquises par le CPAS et la commune ou des sous-locations, notamment pour l’accueil des migrants et demandeurs d’asiles présents dans notre commune.

– l’accompagnement des propriétaires de logements insalubres ou inoccupés qui acceptent de remettre leur bien sur le marché locatif. On dénombre déjà plusieurs logements réhabilités. Des Walhinois ont ainsi pu rester sur notre commune grâce à ces logements à prix abordable. Autre cas de figure: des locations qui sont garanties par la commune ou le CPAS.

– le guichet logement et énergie qui joue le rôle d’observatoire pour faciliter, susciter et encadrer de nouvelles formes d’habitat si celles-ci respectent la dignité humaine: habitat léger, colocation, création d’habitat kangourou dans des maisons devenues trop grande… Peu d’expériences ont abouti mais le cadre législatif évolue et devrait ouvrir de nouvelles opportunités.

– les divisions de maison, surtout lorsqu’elles répondent à un projet de solidarité intergénérationnelle.

Notre commune reste très loin de l’objectif 10% de logements publics requis par la Région wallonne. Mais notre pouvoir de tutelle a déjà pu saluer les efforts multiples et l’imagination de nos services pour compenser le manque de logements économiquement accessibles au plus grand nombre. Nous nous y employons!

Jean-Marie Gillet, échevin du logement.

Sur les logements au Petit Pré, voir le reportage de Canal Zoom…

Chapelle_Sainte_Anne_2016-03-03_a_23-05-01.png

Share This