Une commune riche dans une province riche, mais…


Régulièrement, nous vous proposons quelques statistiques relatives à la commune de Walhain. Bien comprises et analysées, elles peuvent constituer un outil d’aide à la prise de décision pour le pouvoir politique mais aussi une façon pour la population de mieux connaitre son lieu de vie. A l’occasion de la sortie fin mai de la brochure « Le Brabant wallon en chiffres »(*) à laquelle les quotidiens ont largement fait écho, tentons de sortir les principales tendances qui concernent notre commune.

La province du Brabant wallon, sans surprise, se porte globalement bien. Mais les réalités sont différentes selon que l’on se situe à Tubize ou à Lasne. Contrastes donc… L’Avenir du 30 mai titrait: « S’ils ne disent pas tout, les chiffres ne mentent pas: le Brabant wallon est plus riche, plus diplômé… Plus inégal aussi. » Entre ces deux communes situées aux extrêmes, un premier groupe de communes se rapprochent d’un point de vue socio-économique de la commune de Lasne. Parmi elles, se trouve Walhain.

Le revenu brut moyen par déclaration fiscale en BW est, en 2011, de 33 158€. Il est de 25% supérieur à la moyenne de la Wallonie. A Walhain, ce revenu est de 36 923€, supérieur de quelque 10% à la moyenne des 27 communes du BW. Walhain se situe à ce niveau en 4ème position, après Lasne (42 393), Chaumont-Gistoux ( 37 825) et Waterloo (36 948). Ceci confirme tous les chiffres que nous avons déjà publiés sur ce site.


Est-ce à dire que tout le monde est riche à Walhain?
Quelques revenus fort élevés ne viennent-ils pas perturber la moyenne? Pour tas_de_monnaies_petit.jpgcela, il est utile de se pencher sur le revenu médian qui permet de préciser les inégalités. Sans entrer dans les détails techniques, retenons que le Brabant wallon présente une répartition inégale des revenus et que Walhain se situe dans le peloton de tête, en 4ème place.

Les taux d’activité et d’emploi à Walhain en 2012 sont parmi les plus élevés de la Province et le taux de chômage l’un des plus faibles, nous le savions déjà. La brochure regorge également d’indicateurs intéressants sur le nombre d’entreprises, d’indépendants et d’emplois salariés, sans fournir de statistiques détaillées.

L’évolution de la population constitue un autre indicateur intéressant. La croissance moyenne du BW entre 2005 et 2015 est de 8.2%. A Walhain, la population est de 6894 habitants au 1er janvier 2015, en croissance de 16% depuis 2005. C’est le 2ème taux de croissance après Perwez (20%). La densité à Walhain est l’une des plus plus faibles du BW avec 177 hab au km2 pour une moyenne brabançonne de 417. A méditer en terme d’avenir… surtout quand on sait que cette croissance de la population en BW pourrait perdurer.

Côté petite enfance et enseignement, le tableau est moins idyllique. A Walhain, le taux de couverture en matière d’accueil coles_petit.jpgpréscolaire (crèches, accueillantes) est parmi les moins élevés du Brabant wallon. Si nous nous référons à une autre étude (ISBW), en 2014 Walhain se situe dans le peloton de queue, à la 22ème place sur les 27 communes, avec un taux de couverture de 25,7%, certes en progrès de 10% depuis 2010 mais encore nettement insuffisant. A réfléchir…

Le taux d’élèves du primaire qui fréquentent les écoles de la commune est parmi les plus faibles (entre 42.5 et 50%). Cette situation est-elle liée à l’attractivité de LLN? Mais les communes limitrophes (Chaumont-Gistoux, par exemple) ne connaissent pas le même phénomène de désaffection par rapport aux écoles de la commune. Interpellant…

Une commune riche, mais.. l’argent fait-il le bonheur? Dans l’étude réalisée par l’hebdomadaire Moustique en avril 2015 -étude qui accorde beaucoup d’importance à l’environnement, la mobilité, la proximité des commerces, la cohésion sociale, l’enseignement- la commune de Trois-Ponts (province de Liège) vient en tête. Le BW se défend mal dans cette étude et Walhain y figure à la 254ème place sur les 262 communes que compte la Région wallonne. Ceci confirme partiellement une autre étude de l’IWEPS sur le bien-être réalisée en 2014 qui montre que Walhain présente un score médiocre notamment en raison de la faible présence de transports en commun sur son territoire. A quand une navette bus sur la N4 et arrêt du Rapido bus à la sortie 10 à Tourinnes?!


Les chiffres ne disent pas tout mais ils disent beaucoup.
Ils peuvent inciter à la réflexion pour le politique, par exemple en matière de fiscalité, d’aménagement du territoire, d’enseignement, de mobilité. Thèmes que nous développerons sans doute dans des articles ultérieurs.

Un avis, des commentaires, des idées?… Une adresse: ecolo.walhain@gmail.com

Share This