Tête de liste Ecolo à la région, elle nous bluffe par sa force de conviction.


Dans une interview à L’Avenir, Hélène Ryckmans, conseillère communale à Chastre, retrace le bilan écolo au gouvernement wallon et donne les lignes de force d’une prochaine participation.

Le bilan?

Ecolo anticipe et travaille pour le long terme. C’est sa force, sa marque de fabrique. Certes, cela prend du temps, celui de la concertation de tous les acteurs impliqués. Mais après, les projets tiennent la route.
Deux dossiers emblématiques.
– La bulle photovoltaïque est née sous l’ancienne législature, quand Ecolo n’était pas au pouvoir. Ecolo a ensuite dû jouer au pompier. Si Ecolo avait été là, cette bulle n’aurait pas existé. A Bruxelles, il n’y en a pas eu. Les Ecolos étaient là.
– L’éolien? Le décret est primordial à plus d’un égards. Sinon, on ne pourra pas respecter les objectifs fixés par l’Europe et, en terme d’aménagement du territoire, ce sera la politique du premier arrivé, premier servi, sans garantie aucune d’une contre-partie citoyenne.

L’avenir?

Il faudra gagner le combat électoral. Hélène se battra, avec toute l’équipe écolo, pour défendre le projet écologiste, sans show mais avec force et conviction.
Dans les communes où Ecolo est en majorité, les choses bougent. Exemples à suivre…

Hélène pointe quelques défis à relever en RW et particulièrement en BW:
– le nécessaire réinvestissement dans le social, les services de proximité, le soins aux enfants, aux personnes âgées. Sa préoccupation va vers la pauvreté cachée en BW et le défi de cohésion sociale dans cette province que l’on dit riche
– la revalorisation de la fonction enseignante et l’école comme lieu de citoyenneté
une politique de mobilité qui mette un terme au « tout à la voiture », renforce le rail, développe les TEC et rende l’usage du vélo plus facile. Hélène est une cycliste quotidienne. Elle se rend à Bruxelles en train et là, un vélo l’attend pour se rendre à son travail. La mobilité, un gros défi pour le BW et sa population vieillissante…

Enfin, Hélène Ryckmans nous dit aussi tout son engagement aux côtés des femmes pour visibiliser leur rôle tant au Sud qu’au Nord et faire avancer l’égalité des droits entre hommes et femmes.

Au journaliste qui répercute le reproche que certains font à Ecolo de lenteur dans la prise de décision et disent que sans les écolos, ça ira plus vite, Hélène Ryckmans répond: « Mais plus vite vers où? Sans Ecolo, on ira plus vite… dans le mur! »

Parions qu’elle n’a pas dit son dernier mot. Dans les semaines qui viennent, avec l’équipe Ecolo pour la liste à la Région, nous découvrirons d’autres facettes de la campagne en BW.

Beau portait d’une femme engagée, d’une candidate enthousiasmante. À découvrir dans L’Avenir du 24 février…

Share This