Lundi dernier, à l’ordre du jour du Conseil communal, la formation de guides composteurs. L’occasion pour certains de se démarquer avec virulence de cette initiative qui recueille pourtant un franc succès auprès de la population de Walhain.


Geoffroy Herens (La Dernière heure du 6 aôut) nous en fait le compte-rendu dans un article intitulé « De la dangerosité du compostage »

« Un débat animé entre conseillers communaux… de la majorité

Former des guides composteurs. Tel est l’intérêt de la convention conclue entre la commune de Walhain et le Comité Jean Pain depuis quelques années. Un document que le conseil communal était invité à approuver une nouvelle fois lors de sa dernière réunion… et qui a suscité des échanges verbaux plus animés que prévu.

L’étincelle ? Olivier Lenaerts… conseiller de la majorité (Wal 1). Biologiste de formation, l’intéressé a émis deux remarques négatives : “Je rappelle d’abord qu’il est interdit par la Région wallonne de stocker des déchets dans son jardin. Ensuite, il faut 700 à 800 kg (de 10 à 20 m³) pour obtenir une montée en température suffisante et éliminer certaines maladies. Le produit est donc, ici, inutilisable et, en cas de plantes contaminées, pourrait contribuer à répandre des maladies.”

La réponse de l’échevin de l’Environnement Jean-Marie Gillet (Ecolo), n’a pas tardé : “Faux ! Selon les quantités, divers modèles de composteurs sont indiqués”.

Le ton employé n’a pas plu à Olivier Lenaerts, lequel a alors demandé tout en s’énervant “Est-ce qu’il n’y aurait pas moyen de ne pas crier quand tu expliques quelque chose ? Je t’ai parlé gentiment et je voudrais que ça continue”.

Outre cette dispute au sein de la majorité, l’examen du point a permis d’apprendre de l’échevin que “cette formation fait le plein chaque année et est d’autant plus intéressante que le compostage permet de réduire de manière significative le poids du sac-poubelle et la quantité de déchets amenés à l’incinérateur”.

Quant à Christian Reuliaux (AC), il s’est demandé pourquoi il fallait huit séances d’information : “Ce n’est pas compliqué de composter. On essaye ici de réinventer l’eau chaude pour un prix de 2.800 € plus les divers frais.”

Le vote ? Il est soldé par les non des AC André Lengelé, Christian Reuliaux, Hugues Lebrun et du Wal 1 Olivier Lenaerts, les abstentions de Marcel Bourlard et Cécile Pierre (AC tous les deux) et les approbations de la majorité Wal 1 – Ecolo ainsi que de l’indépendante Josiane Denil. »

compostage.jpg

Share This