L’inauguration de 9 nouveaux logements publics a eu lieu ce samedi 18 mars au Petit Pré à Walhain. Aux côtés de Laurence Smet, Bourgmestre, et  de Vincent Demanet, Président de la société de logement Notre Maison,
Jean-Marie Gillet, échevin du logement, a également pris la parole. Nous résumons ses propos.

Une politique volontariste du Collège en matière de logement

Il y a 10 ans, la nouvelle majorité WAL1/Ecolo fraichement élue annonçait sa forte volonté de développer le logement public et Agnès Namurois, alors à la barre, s’employait à mettre sur pied un service du logement. Il n’y avait alors que 5 logements publics. Nous en sommes aujourd’hui à 35 et ce n’est pas fini. Mais il faut du temps… Les processus sont longs. Les logements que nous inaugurons aujourd’hui et que nous inaugurerons encore cette année le long de la N4 sont des dossiers lancés sous la législature précédente.

Cette nouvelle implantation du Petit Pré comprend 9 logements construits par Notre Maison, répartis en 4 blocs:

  • un bloc de 4 appartements (1 chambre et 2 chambres),
  • une maison unifamiliale (5 chambres),
  • un bâtiment kangourou comprenant une maison  (4 chambres) et un logement indépendant adossé (1 chambre),
  • un autre bâtiment kangourou comprenant une maison (3 chambres) et un logement indépendant adossé (de 2 chambres). 

Certains sont des logements sociaux, d’autres à loyers modérés. Tous sont locatifs.

Une intégration harmonieuse dans le village et un renforcement des liens entre habitants

Cette réalisation est vraiment à l’image de la politique que notre Collège veut mener pour Walhain en matière de logement.

L’ architecture allie dynamisme, modernité et respecte les caractéristiques locales. Ces logements sont proches du centre du village et des nombreux services disponibles à Walhain, ce qui sera encore renforcé avec le projet du Cœur de village qui connaitra ses premiers coups de pelles dans deux semaines.

Ce petit quartier se veut convivial et ouvert sur le voisinage. Nous allons tenter de créer un potager collectif avec l’aide du groupe Potawal qui a déjà à son actif un potager à Nil et un autre à Perbais. Convivialité, solidarité, intergénération : parce que nous voulons créer du lien dans des quartiers dynamiques où les gens se rencontrent. C’est notre souhait le plus cher.

C’est ainsi qu’il faut comprendre la présence de deux logements appelés kangourou, où l’on adosse un petit logement à un logement principal, avec deux entrées indépendantes comme on le voit sur la photo. Il s’agit par là de favoriser la création de liens de solidarité et d’entraide tout en maintenant l’indépendance des occupants.

Nous sommes persuadés que la structure et la construction de ces logements vont aider les habitants à créer des liens.

Un service Logement en pointe et à la pointe

En sa qualité d’agent du logement, Nicolas Van Den Steen effectue de nombreuses missions qu’il est bon de connaitre quand on est Walhinois.

Il a créé un observatoire de l’habitat à Walhain en récoltant toute une série d’informations et d’indicateurs utiles. Au travers des guichets Logement et Energie, il informe les citoyens sur les différentes opportunités qui s’offrent à eux. Il prépare un guide walhinois du logement. Il importe chez nous de nouvelles formes d’habitat comme le logement kangourou et la colocation destinée à des jeunes de plus en plus nombreux.

Il aide de petits propriétaires à rendre leurs logements plus salubres, voire plus aptes à la location. Il propose sa collaboration aux propriétaires de logements vides ou devenus trop grands pour la création de logements complémentaires. Il intervient dans des partenariats avec différents opérateurs pour la rénovation subsidiée de logements ou la création de logement à prix compétitifs.

L’ensemble de ces initiatives devrait permettre à Walhain de diversifier l’offre de logements et de répondre ainsi progressivement à l’un des défis majeurs auxquels la commune est confrontée.

Share This