Le budget 2017 à Walhain présente un boni confortable. Beaucoup d’incertitudes pèsent encore sur les recettes communales ce qui a incité la commune à préserver un matelas financier pour y faire face.

 

Par Jean-Marie Gillet, échevin.

Le budget communal 2017 a été adopté au dernier conseil communal 2016 avec un boni général (cumulé) de 740.000 euros et un boni à l’exercice propre de l’année 2017 de 318.000 euros.

L’opposition a voté contre considérant que ce n’était pas une bonne chose de maintenir un boni aussi important. Amusant lorsqu’on sait que cette même opposition nous a toujours dit exactement le contraire auparavant!

Pour la majorité et pour ma part, nous sommes enfin rassurés de nous retrouver dans cette situation après plusieurs années de travail sur les dépenses. Mais, et je l’ai rappelé en Conseil communal, de nombreuses incertitudes demeurent quant à la prévision des recettes.

Voici très synthétiquement comment se présentent les finances communales pour 2017 :

  • Le poids de la dette se résorbe, petitement, année après année. Ouf !
  • Les dépenses dites de « transfert » concernent la police, la nouvelle zone de de secours intégrée du BW  et le CPAS qui hérite du désinvestissement social du Fédéral. Ces dépenses avaient très fortement augmenté ces dernières années et justifient à elles seules les augmentations d’impôts indispensables. Elles sont maintenant stabilisées.
  • Sauf les subsides provinciaux, les aides fédérales et régionales ont été fortement rabotées depuis quelques années, parfois très significativement comme pour les travaux sur nos voiries de plus en plus sollicitées ! Malgré cela et moyennant une analyse sévère des coûts, plusieurs investissements sont acquis : reconstruction de la salle de la forge à Perbais, mise aux normes de la salle du Fenil, réfection de plusieurs voiries et dalles de béton, égouttage, projets d’économies d’énergie et renouvellement de l’éclairage public pour passer aux LED, renouvellement et acquisition de matériels plus performants pour le service des travaux, modernisation du parc informatique et des logiciels et bien sûr poursuite de la politique du logement conformément au plan annoncé en début de législature…
  • Les recettes communales dépendent, à Walhain, trop fortement, de l’impôt des personnes physiques et du précompte immobilier. La taxe sur les nouvelles éoliennes (37.500 euros par an) contribuera à équilibrer positivement les nouveaux budgets.
  • Les emprunts complémentaires aux subsides se contractent dorénavant seulement lorsqu’un dossier est au stade de sa mise en œuvre pour coller mieux aux besoins.

Les chiffres commencent donc à révéler les gros efforts accomplis ces dernières années pour maîtriser les coûts de fonctionnement et de personnel, pour investir adéquatement en pensant réduction des coûts récurrents et des coûts énergétiques.

Enfin, comme l’a rappelé la Bourgmestre dans la présentation du budget, nous continuons année après année à apurer une situation historique qui nous vantait des réserves dont nous avons découvert qu’en réalité, elles n’existaient pas. C’est tout le travail qui sera réalisé de 2013 à 2018 pour effacer de la comptabilité communale des subsides jamais reçus et des créances définitivement perdues qui, des dizaines d’années plus tard, s’avèrent n’avoir été que virtuels.

Share This