Elle clôture le cycle des 4 rencontres villageoises.


Le mercredi 3 juin, à la salle Jadinon, quelque 80 Nilois ont participé à la rencontre avec le Collège communal.

Premier temps: la parole aux membres du Collège…

La bourgmestre fait le point sur les finances communales et les difficultés auxquelles la commune, comme bien d’autres, est confrontée. Ce que l’on appelle les transferts (montants transférés de la commune vers la zone de police, les services incendie, le CPAS, les fabriques d’église, la crèche) ainsi que le poids de la dette grèvent lourdement ses finances.

Malgré cela, des projets sont en cours de réalisation ou verront le jour prochainement dans toute la commune. La bourgmestre présente ceux qui concernent Nil:
– l’entretien et la réfection des voiries, en particulier de la rue principale qui est en cours d’achèvement;
– les zones 30 qui seront implantées en plusieurs endroits névralgiques entre Nil-Pierreux et Spèche;
– le projet de révision du Plan Communal d’Aménagement « Les deux églises », révision, rendue indispensable suite à l’avis de la Région wallonne. Ce PCA s’étend de Spèche à la rue Warichet;
– les travaux d’égouttage qui sont quasi terminés. Le raccordement des maisons se fera progressivement et devrait être finalisé dans 2 ans.

Deuxième temps: débat avec les Nilois

C’est la mobilité qui, comme dans les autres rencontres citoyennes, Liberez_les_trottoirs.pngfait l’objet de la plupart des interventions des habitants: la réfection des voiries, le sens unique contesté de la Rue Margot, les voitures dans des remembrements qui leur sont interdits, les vitesses excessives, les voitures sur les trottoirs (à la boulangerie notamment), pour ou contre les bacs à fleurs, les trottoirs inexistants à certains endroits, les radars préventif ou répressif, des demandes pour plus de répression, la piste cyclable sur la N4…

Beaucoup de questions donc, parfois vives, mais aussi des suggestions: une action de prévention, de sensibilisation, de conscientisation via les jeunes des écoles et les scouts et… des « rochers » devant la boulangerie! On ne manque pas d’humour à Nil…

La bourgmestre, Laurence Smets, et l’échevin de la mobilité, Jean-Marie Gillet, Croisement_tracteur_2015-05-19_007_petit.jpgrépondent longuement aux différentes interpellations, reconnaissant que tout n’est pas parfait mais que la volonté du Collège est d’agir en tenant compte au maximum des avis des habitants, notamment des agriculteurs, dans le cadre de différentes contraintes (comme par exemple pour le placement d’un radar répressif). « La solution viendra surtout d’un changement de comportement des usagers » a affirmé Jean-Marie Gillet, pariant sur l’avenir et sur le fait que les aménagements actuels auront à terme un effet sur ces comportements: les zones 30 devraient calmer et sécuriser la circulation.

Les finances communales font l’objet de plusieurs questions. Comment justifie-t-on l’augmentation importante du budget du CPAS ? La bourgmestre l’explique par la mise sur pied d’un service d’aides familiales, de services nouveaux comme l’épicerie sociale, des besoins en croissance (le RIS pour les étudiants). Pourquoi le budget du personnel a-t-il si fortement augmenté? Les raisons sont multiples: entre autres, la revalorisation de certains agents mais aussi de nouveaux engagements en raison des charges nouvelles.

Il est aussi question du PCA de Nil, de son ampleur et de détails pour certaines zones. La bourgmestre précise que l’auteur de projet vient seulement d’être désigné par le Conseil communal. Seul le périmètre est déterminé et consultable sur le site de la commune, périmètre au sein duquel il reste de nombreux terrains à bâtir. L’objectif est de concevoir un plan qui permette une extension raisonnable du nouveau bâti.

Troisième temps: remerciements

Plusieurs intervenants remercient le Collège. « On réclame peut-être beaucoup mais je veux dire que j’apprécie ce que vous faites » – « Cette rencontre est très intéressante et je vous remercie de l’avoir organisée ».

La séance se clôture par les remerciements de la bourgmestre qui se félicite de cette rencontre constructive et sous les applaudissements nourris des participants.

Une conclusion?

Nous avons fait largement écho à ces rencontres. ECOLO Walhain a toujours eu à cœur de développer l’information et la participation. Il est important que chaque citoyen-ne ait l’opportunité de s’informer, de comprendre les enjeux du moment et d’en débattre. Au terme de ces 4 rencontres, nous constatons que cet objectif a pu être rencontré dans les différents villages. Nous souhaitons que cette initiative se prolonge à l’avenir et connaisse autant de succès. Cela dépend bien sûr des responsables communaux mais aussi et surtout de l’implication des habitants.

Pour celles et ceux qui sont intéressés, voir ici le CR des autres rencontres citoyennes:
Perbais, Walhain et Tourinnes

Share This