Conseil communal calme, où tous les points ont été voté à l’unanimité. Enfin , tous… sauf le dernier qui a attiré un public un peu plus nombreux que d’habitude !

On résume les débats pour vous.

La motion relative à la suspension des négociations sur le TTIP. Cette motion, dans un dossier qui tient particulièrement à cœur à ECOLO, a été approuvée à l’unanimité. Nous y avons consacré un article. Voir ici…

L’implantation d’une aire de jeux sur le site des Cortils à Tourinnes. Il s’agit d’une réponse de la Commune à un appel à projets de la Province qui vise à dynamiser les centres de village. Ce projet, subsidié à 80%, s’inscrit dans la volonté de faire des Cortils un cœur de village. Il y aura 2 modules pour enfants de 2 à 12 ans, accessibles à tous dans une perspective intergénérationnelle. Le conseil communal a approuvé ce projet à l’unanimité.

Le curage des égoûts. Une collaboration entre l’Intercommunale du Brabant wallon (IBW) et la commune de Walhain a pour objectifs de réaliser un cadastre des égouts communaux, d’analyser ceux-ci par endoscopie et de gérer leur curage. La démarche vise à évoluer vers une gestion raisonnée du réseau d’égouttage et à fournir aux citoyens des renseignements précis quant à leurs raccordements particuliers à ce réseau. Le point a été acquis à l’unanimité.

L’accompagnement des « ressources humaines » de la commune. En vue de soutenir les communes (entre autres) dans la gestion quotidienne et stratégique du personnel, la Région wallonne met à leur disposition un programme d’accompagnement et de soutien. Le Collège a décidé d’y faire appel pour avoir, comme l’a précisé la bourgmestre, un regard expérimenté sur les pratiques de l’administration communale et envisager des pistes d’amélioration. Il ne s’agit pas à proprement parler d’un audit, ce qui pourrait néanmoins être la conclusion de la démarche. Le Conseil communal, à l’unanimité, a approuvé cet engagement.

La rue Margot s’est invitée au menu. Ce point, mis à l’ordre du jour par l’opposition, fait suite à quelques plaintes de riverains à propos de la mise en sens unique de la rue: détours pour certains, baisse de fréquentation d’un commerce situé le long de la N4 (mais est-ce lié à ce sens unique ou aux travaux sur la N4?), accès aux terres rendu plus difficile pour un agriculteur.
Dès lors, les « plaignants » ont demandé l’abrogation de ce sens unique. Rue_Margot_sens_interdit_2-250.jpg Comme l’a expliqué Jean-Marie Gillet, il n’y a pas vraiment de bonne solution pour cette rue. La mesure est prise pour faire face au trafic de fuite (passage de 60 à 70 voitures par heure aux heures de pointe) qui engendre des nuisances certaines depuis de longues années et, si elle a quelques détracteurs, elle a aussi de nombreux partisans… La bourgmestre s’est engagée à évaluer la mesure en juin ou juillet. L’abrogation demandée a été rejetée, majorité contre opposition.

Voilà donc quelques échos. Mais rien ne remplace la présence à ce Conseil pour se familiariser avec la politique communale, tenter d’en comprendre les principaux enjeux. Ce n’est pas toujours enthousiasmant, on en convient, mais n’est-ce pas là un exercice salutaire pour le contrôle démocratique de nos élus?

Les PV complet de ces Conseils communaux sont sur le site de la commune… malheureusement avec quelques mois de retard.

Share This