Petit reportage de Canal Zoom qui nous en apprend pas mal sur la qualité des eaux dans les bassins de la Dyle et de la Gette et en particulier sur celle des cours d’eau de Walhain.

L’analyse des eaux révèle que cette qualité est médiocre dans l’ensemble du bassin, même s’il y a tendance à amélioration. Parmi les point noirs, il y a… Walhain. Cette analyse porte sur la période 2001 à 2011 alors que les travaux d’épuration des eaux à Nil n’étaient pas terminés. Toutefois, la situation ne devrait guère s’améliorer…

En effet, le problème se situe en amont de Nil. C’est que Tourinnes et Walhain sont en zone transitoire et risquent de le rester encore longtemps (comme probablement d’autres villages). Le dossier prend la poussière à la Région wallonne et pourrait ne pas être débloqué avant plusieurs années. En attendant, les maisons qui ne sont pas équipées d’un système d’épuration des eaux usées rejettent tout dans le ruisseau.
Et celles qui sont équipées d’un système d’assainissement des eaux usées devront réaliser de nouveau travaux pour se connecter à l’égout (sans plus passer par le système d’assainissement individuel) le jour ou nous passerons à l’égouttage collectif. Sans compter tous les produits phyto issus des activités agricoles qui se retrouvent également dans les ruisseaux.

Il ne faut pas se faire d’illusions, ce n’est plus de l’eau au sens propre qui coule dans nos ruisseaux mais un drôle de cocktail qui provoquent un phénomène d’eutrophisation progressif (phénomène d’asphyxie des écosystèmes aquatiques) et donc la disparition de la faune et de la flore.

Bref, le constat que je dresse de la situation est plutôt sombre et je m’en excuse mais les choses sont ce qu’elles sont et j’invite ceux et celles qui ne seraient pas d’accord avec ce constat à venir se balader rue des Fossés Quintins pour prendre connaissance de l’état du ruisseau.

Patience, patience… Oui, mais en attendant on peut aussi agir. Un des moyens sur lequel nous avons prise, c’est de réduire ou de stopper la présence de phosphates ou de nitrates dans les engrais agricoles ou les produits ménagers (lessives par exemple). Cela nous concerne tous…
La Commission Environnement pourrait jouer un rôle de sensibilisation et d’organisation de débats dans la commune sur le sujet.

Par Serge Mathieu

La commune est sillonnée de nombreuses rivières, ruisseaux et petits rys. Si vous voulez en savoir plus, voir ici un petit document avec une carte très bien faite.

Share This