Un enjeu important pour la santé de chacun et pour la planète de tous.


Jardiner sans pesticides, c’est possible nous dit Marc Knaepen, agronome de formation*. D’une manière générale, les pesticides ne sont pas nécessaires au jardin. La clé, c’est d’établir un équilibre biologique entre zones sauvages qui maintiennent la biodiversité (prairies fleuries, herbes folles) et cultivées (potager, parterres).

Quelques trucs contre les limaces?

Pas de granulés bleus car les cadavres contaminés des limaces vont être mangés par les hérissons et les oiseaux qui vont mourir à leur tour. La version bio est moins mauvaise car sans danger pour les hérissons et oiseaux.

Mais plutôt , une soucoupe avec de la levure de boulangerie délayée. On dépose alors les limaces noyées sur le compost.

Ou encore, un paillage avec des paillettes de chanvre ou des cosses de coco. Cela vaut aussi pour les mauvaises herbes. Pas d’écorces de pin qui acidifient les sols et sont à déconseiller dans les rosiers, pas non plus de gazon tondu ou de paille qui constituent des repères pour limaces et campagnols et captent l’azote du sol.

Pour en savoir plus sur la semaine sans pesticides…

semaine_sans_pesticides_2.jpg

* Le Soir, Demain, la Terre – 24 mars 2015

Share This