Une nouvelle fois, à l’occasion de la SAINT VALENTRAIN, Ecolo demande un réel investissement dans l’avenir du rail et veut une révision d’urgence du plan de transport de la SNCB. !


Depuis 14 ans, la Saint Valentrain rassemble élus et militants Ecolo aux abords des gares de Wallonie et de Bruxelles. Cette année encore, Ecolo était présent ce vendredi dans 140 gares de Wallonie et de Bruxelles.

Cette action s’inscrit dans le contexte de l’application du nouveau plan de transport SNCB qui complique la vie de nombreux navetteurs : suppression de trains, diminution des places assises, augmentation des problèmes de ponctualité… Sur le terrain, les associations de navetteurs l’ont confirmé: c’est déjà le ras-le-bol !

Ce vendredi, les militants Ecolo de Chastre et de Walhain ont bravé le froid du matin et étaient présents aux gares de Chastre et de Blanmont dès potron-minet. Ils y ont été bien accueillis par les navetteurs auxquels ils ont distribué un jeu de l’oie dont le pion est un chocolat…. Ce jeu de l’oie est un clin d’œil aux galères quotidiennes mais aussi aux moments sympas que les navetteurs peuvent vivre en prenant le train. Il introduit également les propositions pour rendre le rail plus accessible à tous : amélioration de la ponctualité, du nombre de places assises ; garanties de trains tôt le matin, en soirée, le week-end ; meilleure offre en milieu rurale ; finalisation du RER et du Réseau Express Bruxellois. A découvrir ci-dessous.

Quelques constats chiffrés pour les 15 dernières années en disent long: 58% de voyageurs en + mais seulement 6.5% de trains en + et seulement 10% de places assises en +. Sans compter les retards et les annulations…

Ecolo demande très concrètement que ce plan de transport soit revu sans plus attendre en repartant des réalités locales et des besoins des navetteurs.

St_valentrain_2015_recto.jpg
St_Valentrain_2015_verso.jpg

Share This