Tante Jacqueline, notre doyenne, notre Jacqueline, s’en est allée. Elle nous a quittés à l’aube de ce vendredi 26 septembre. Elle avait 90 ans.

Petit bout de femme d’une énergie sans pareille, à la langue bien pendue, ayant toujours une anecdote à fleur de sourire, on avait l’habitude de la voir déambuler dans sa petite voiture verte. Vous la connaissiez sans doute vous aussi. C’est elle qui, depuis plus de 20 ans, nous livrait dans l’Avis en Vert sa recette pour « manger sain et bon marché ».

Malgré son âge avancé, elle continuait à être active. Elle manquait rarement une réunion de notre groupe ÉCOLO, intervenant avec un franc-parler peu commun pour donner un avis marqué de son savoir ciselé au fil des ans. Elle avait contribué à fonder Potawal il y a 5 ans et y dispensait ses conseils, y compris aux enfants des écoles de Walhain. Elle s’était aussi impliquée dans l’Ecole des Devoirs de Chastre.

La retrouver chez elle, dans sa maison et son jardin sauvage qu’elle adorait, était un réel plaisir. « Regarde, disait-elle, il y a là une orchidée qui a poussé. » Et au milieu de l’herbe folle, on voyait pointer un petit bout de fleur qui l’émerveillait. Vous pouviez l’interroger sur toutes les fleurs, les plantations, le jardinage en général mais aussi et surtout sur les soins par les plantes. Elle avait une recette naturelle pour chaque situation…

Tante Jacqueline, c’était aussi une expérience de vie fabuleuse qu’elle aimait raconter. Sa France natale, une jeunesse à la dure mais qu’elle ne regrettait pas, l’arrivée en Belgique et le travail chez un chocolatier de la place à BXL. Ses 3 filles, Isabelle, Sylvie et Sophie auxquelles nous pensons très fort.

L’achat de sa maison à Sart en a fait une vraie Walhinoise. Attentive à la vie de sa commune, elle découpait régulièrement les articles de journaux et les transmettait à celle ou celui qui s’y intéressait.

Ce qu’elle aimait plus que tout, c’était de rencontrer des gens, leur parler, longuement parfois, les écouter et leur donner un avis, un conseil, un point de vue. Elle était intarissable et sa vitalité nous émerveillait tous. « Jacqueline, on voudrait bien vieillir comme toi », lui disait-on régulièrement en la taquinant. Elle répondait par un sourire, en penchant légèrement la tête.

Elle s’est présentée sur la liste Ecolo Walhain lors des élections communales d’octobre 2012. Voici ce qu’elle disait d’elle -même:

« Bon pied, bon œil, j’ai planté mes racines sur les hauts de Sart en 1962. A cette époque, il y avait encore l’école communale de Lerinnes. Cela fait 40 ans que je cultive mon jardin sans engrais ni pesticides et que j’en mange les fruits et les légumes. Grâce à eux et à l’énergie que je consacre à la construction d’un monde plus propre et plus équitable, je porte mes 88 ans à merveille. Je suis la preuve vivante que la culture bio conserve… Figurez-vous que les orchidées sont même revenues toute seules dans mes plates-bandes.

Et c’est toujours avec plaisir que je vous propose une recette culinaire dans notre trimestriel, l’Avis en Vert. Ca fait déjà 60 numéros, un fameux bail !
 »

Tout un art de vivre…

Merci pour ce que tu nous as donné, très chère Jacqueline… Hommage t’est rendu par tous les membres de notre locale Ecolo, toi que la vie a façonnée mais qui as réussi à façonner ta vie.

Jacqueline_colvert-200.jpg

Les funérailles auront lieu au Crematorium de Court-Saint-Etienne (Drève Goblet d’Alviella, 1) le mercredi 1er octobre à 11 heures. Jacqueline repose au Funerarum Tassin de Walhain où la famille sera présente les lundi 29 et mardi 30 septembre de 18 à 20h00.

Share This