5 % des dépenses
totales de la Région devraient
être dévolues au
logement.


Interviewée par la Dh – Les Sports de ce mercredi 14 mai, Agnès Namurois, échevine
du logement
durant 6 ans à Walhain, connait bien le problème. Elle estime que le défi est important, à la fois à la fois
économique, social
et environnemental.

« Il faut remobiliser
les acteurs du logement qui travaillent
sur la problématique
car ce sont des opérateurs qui
peuvent avoir un poids sur le
prix du foncier.

“Mais pour cela,
il faut se donner les moyens de ses
ambitions.

Comment? D’abord en augmentant
la part régionale. Selon
le groupe Ecolo, 5 % des dépenses
totales de la Région devraient
être dévolues au
logement. “La somme permettrait
de créer de nouveaux logements
publics et d’amplifier les
plans d’ancrage communaux.”
Elle devrait également permettre
de rénover le parc de logements
publics existant sur le
plan énergétique
. “Il est scandaleux
de constater que les charges
locatives des logements publics
sont parfois supérieures aux
loyers en raison d’une très mauvaise
isolation.

Il faut aussi mutualiser
les coûts
entre locataires.
Il n’est pas normal qu’une personne
paie plus qu’une autre car
elle n’a pas eu la chance de bénéficier
d’un logement bien isolé.
Par ailleurs, il faut limiter les vacances
de logements.”

Ecolo plaide
entre autres
pour des aides
supplémentaires
pour les
particuliers
qui mettraient
un logement à
disposition
d’une agence
immobilière
sociale
et une
aide aux petits promoteurs qui
construisent pour louer à petits
prix.

Ecolo prône enfin la création
d’un fond régional de garantie
locative.
Lequel prêterait le
montant de la garantie locative
aux personnes incapables de
sortir en une fois trois mois de
loyer pour se loger. »

Share This