Le mardi 12 novembre, le Conseil communal avait du pain sur la planche. On relèvera pour vous les discussions sur certaines taxes et à propos de l’éolien.

Les taxes tout d’abord.

Nombre de taxes ont été reconduites. Deux d’entre elles ont attiré l’attention.
– L’augmentation du coût du sac poubelle suite à un courrier
de l’IBW et afin de coller au coût vérité des déchets. Ce coût a augmenté et il est normal qu’il soit répercuté sur le citoyen compte tenu du principe du pollueur/payeur, a expliqué Jean-Marie-Gillet, échevin Ecolo. La taxe forfaitaire déchets n’est pas modifiée. Seul le sac poubelle coûtera plus cher. Celui de de 60 litres passera à 1,25€ et celui de 30 litres à 0,70€. Toutefois, les dix sacs gratuits seront toujours offerts aux familles, obligation prévue dans la circulaire du ministre Lutgen.

– L’autre augmentation de taxe qui a suscité la discussion concerne la partie du précompte immobilier que constituent les centimes additionnels. Ils passent de 2000 à 2300 centimes additionnels, l’impôt sur les personnes physiques (IPP) ne changeant pas. L’opposition Avenir.com a regretté cette augmentation s’agissant d’une taxe importante. La bourgmestre a précisé que cette augmentation était dans la norme des communes de la même taille, voire légèrement inférieure, et que le contexte n’était pas facile pour les communes: police, incendie, revalorisation des grades du personnel de l’administration, etc. De nombreuses Communes augmentent les taxes ou licencient du personnel. En parallèle, un travail s’effectue aussi sur la réduction des dépenses, a indiqué Jean-Marie Gillet, .

Lire l’article de L’Avenir…

L’éolien ensuite.

Le seul site éolien repris sur la cartographie positive de la Région wallonne est situé entre Ernage et Walhain, parc éolien contre lequel la commune a introduit un recours au Conseil d’Etat. La carte positive confirme que le territoire communal ne permet pas d’accueillir un deuxième site dans la commune. En effet, la zone d’exclusion autour de Beauvechain est maintenue et la Défense ne semble pas prête à modifier sa position. Pas d’éléments nouveaux donc, a relevé Jean-Marie Gillet. La position du Collège n’a pas varié et la situation reste bloquée malgré le fait que Walhain ait été la première à réaliser un marché public-privé. Mais il n’est pas possible de le mettre en œuvre…

Share This