Des poissons dans les rivières à Walhain? Vraiment?


Quelle ne fut pas notre surprise quand, la semaine dernière, nous trouvions sur le site de la commune de Walhain, un article précisant « la venue proche de deux membres des bureaux d’étude Profish et Almadius. Ils souhaitaient faire l’inventaire de tous les obstacles qui pourraient empêcher la libre circulation des poissons dans les cours d’eaux. »

Certes, cela fait plaisir de voir nos rivières inventoriées comme tout autre rivière poissonneuse. Depuis longtemps, nous avions oublié qu’à Walhain les poissons n’ont aucune chance de survie que ce soit dans le Nil ou le Hain.
C’est que ces rivières, à très faibles déclivité et donc faible courant pour leur oxygénation, étaient jusqu’à cette année les collecteur dégoûts de toute l’entité et n’ont plus rien qui puisse attirer un pêcheur.

L’annonce sur le site communal a donc de quoi surprendre.

Quoique. Parlons politique communale, anecdotes et avenir.

Politique communale : le collecteur d’égoûts parallèle au Nil est déjà opérationnel entre la station d’épuration du fond d’Alvau et la place du Tram. D’ici quelques semaines, il devrait reprendre tous les égoûts sur l’ensemble des villages de Nil ; une modification du PASH (Plan assainissement par sous-bassin hydrographique) a été demandée par notre majorité Wal1-Ecolo et est en cours pour placer Walhain Centre, Tourinnes et Sart en zone d’épuration collective comme l’a été Nil et Perbais ; en attendant les nombreuses années qui nous séparent encore d’un assainissement collectif (processus très long ), nous avons entrepris depuis deux ans un traitement biologique des égoûts de Walhain centre et du Hain: les effets commencent à être visible et …

Anecdotes : on dit qu’un poisson rouge a survécu plusieurs mois dans le Hain ; non seulement les spécialistes du contrat rivière mais des riverains ont montré à notre Echevin Jean-Marie GILLET le retour des épinoches à divers endroits dans le Hain. Cela reste encore anecdotique mais témoigne, outre l’abaissement du niveau de la vase et la clarification de l’eau, d’un premier état de santé enfin satisfaisant de notre rivière.

Avenir : l’avenir est à l’assainissement de nos rivières en faisant appel à l’épuration collective, les techniques de lagunages là où elles se révéleront efficaces et à la protection de nos écosystèmes. On peut dès lors rêver (comme l’ont fait aussi les membres de la commission de développement rural dans leurs projets) à des rivières à Walhain agréables à regarder et où la vie a repris ses droits pour le plus grand bonheur de nos enfants et peut-être de nos futurs pêcheurs. Mais un peu de patience et de cohérence politique seront encore nécessaire!

Share This