Des écoliers ont adopté à Tourinnes le sentier de la Belle Haie, le long duquel ils ont planté jeudi… une haie de groseilliers.
« La biodiversité régresse, l’environnement se dégrade. Que peut-on faire à notre niveau? » C’est cette question qui est à l’origine de la démarche des élèves de troisième et quatrième de l’école communale de Tourinnes-Saint-Lambert de s’impliquer, afin d’améliorer la biodiversité dans leur commune, explique leur titulaire, Virginie Wullaert.

Grâce à Christelle De Smet (de Sentiers.be) et à leur institutrice, les élèves ont été sensibilisés à la biodiversité, ils ont comparé les paysages ruraux d’hier et d’aujourd’hui, ont travaillé sur une carte, appris à se servir d’une boussole et ont trouvé un chemin situé à deux pas de leur école où ils ont imaginé des aménagements, afin d’y favoriser la vie des oiseaux et insectes.

Et ce jeudi matin, Sacha, François, Hugo, Mathilde, Juliette et les autres étaient à pied d’œuvre au sentier de la Belle Haie à Tourinnes-Saint-Lambert. Portés par leur motivation et armés de pelles et de bêches, ils étaient tous les onze à l’ouvrage. «Nous creusons des trous, afin de planter des arbres, explique Alexandre. Il y aura une haie, avec des groseilliers, pour la biodiversité.» Et Marie de compléter : «Pourquoi une haie? Parce que les oiseaux peuvent s’y réfugier, y manger et faire leur nid.»

Mais ce n’est pas tout. Lire la suite dans L’Avenir et voir le reportage sur Canal Zoom.

Share This