Des enjeux importants, souligne Stéphanie Bovy, co-secrétaire politique d’Écolo Walhain.


Exercice difficile que cette déclaration de politique générale. Surtout pour une deuxième législature avec la même majorité. Car il s’agit de recentrer les objectifs d’une politique mise en place durant 6 ans, qui a été plébiscitée par les électeurs, et dont les grandes lignes sont déjà tracées. Il faut donc donner à cette politique un souffle nouveau, en gardant bien en perspective les ambitions initiales.

Un premier enseignement que l’on peut déjà tirer de cet exercice est que les membres de la majorité s’y sont prêtés loyalement, ce qui laisse présager que les bons rapports qui ont prévalu jusqu’en 2012 seront encore présents pour la suite, et que cette majorité large continue à être motivante pour tous.

Au niveau du contenu, on pourrait regretter que le texte qui en est ressorti n’est pas assez limpide. Nous avons ici plutôt un ensemble de mesures dont il est peut-être difficile de sentir la structure et les enjeux importants. Pourtant ils y sont, ces enjeux importants, et aucun n’a été oublié ! Sans rentrer dans tous les points, on pourrait ressortir les 3 plus importants :

Cela commence par la politique de l’aménagement du territoire. Basée sur des engrenages essentiels qui sont déjà sur les rails (SSC, PCDR), on apprécie la volonté de clarifier les règles en matière urbanistique, par un vade mecum. On espère surtout que tous ces outils seront tous respectés et exploités strictement, pour que cela ait du sens.

Ensuite, la volonté affichée de vouloir continuer à améliorer l’administration pour plus d’efficacité et en valorisant tout ce qui y est positif. On sent toute l’importance qui lui est donnée, et la prise de conscience que cette administration est le principal outil de travail de toutes les politiques qu’on souhaite mettre en place.

Une troisième élément mis clairement en évidence est le souhait de maîtriser le budget, par des mesures d’économie (notamment énergétique) et de responsabilisation, tout en continuant à avoir recours le plus largement possible aux subsides via des appels à projets.

On pourrait déplorer que les politiques du logement et de la mobilité n’aient pas eu une place plus importante, car à notre sens, elles sont de véritables enjeux pour que la ruralité soit celle de tous. Mais nous sommes confiants et savons qu’elles vont continuer à se développer, avec les mesures lancées notamment via le plan cyclable, et les nombreuses pistes qui se mettent en place au niveau du logement. Ces dernières sont de bons exemples de ce qu’on apprécie dans cette manière de travailler : la volonté de chercher des solutions à la fois multiples et alternatives, et qui répondent systématiquement à différents objectifs.

Avec du recul, nous sommes satisfaits de voir qu’énormément de nos idées sont finalement présentes dans ce document, et parfois déjà très précisément. Nous serons derrière notre échevin pour veiller à ce qu’elles puissent se concrétiser, qu’elles soient de son ressort où pas.

Texte complet de la Déclaration à télécharger ci-dessous ou Power point de présentation générale sur le site de la commune.

Article sur La Libre.

Share This