C’est sous ce titre que Laurence Dumonceau signe un article dans L’Avenir de ce mercredi 24 octobre.

« Écolo dans la majorité? Et si oui, combien d’échevins verts? Ces questions n’ont pas encore été tranchées

Écolo siégera-t-il dans la majorité ou dans l’opposition à Walhain? Cette question épineuse est au cœur des réunions qui doivent encore avoir lieu entre Wal1 et Écolo. Les deux listes qui formaient la majorité lors de la législature qui s’achève ont progressé toutes les deux lors des dernières élections. Mais la liste de la bourgmestre Laurence Smets, Wal 1, a obtenu la majorité absolue des sièges. Le partenaire Écolo, même en progrès, est donc devenu dispensable.

Au lendemain des élections, la bourgmestre Laurence Smets prévenait qu’elle voulait «se donner le temps de la réflexion et surtout de consulter son groupe».

Une semaine plus tard, des contacts ont eu lieu entre les deux parties, mais aucune décision n’a encore été prise. Pourquoi cette décision est-elle si lente à se faire connaître? Les Écolos se montrent-ils trop gourmands? Ou est-ce l’appétit de la liste Wal 1 qui place la bourgmestre Laurence Smets devant un dilemme bien difficile à trancher?

Alors que les Écolos, portés par leur score (20 %), et leur siège supplémentaire (3) veulent poursuivre le travail entamé durant les six années précédentes et ne s’imaginent pas retrouver les bancs de l’opposition, certains, au sein de la liste Wal1 aimeraient se passer des Verts. Histoire d’avoir les coudées plus franches, mais aussi de récupérer deux échevinats supplémentaires pour le groupe Wal1 qui réunit PS, MR et indépendants.

C’est que le soutien massif des électeurs à Wal1 (45 % et 9 sièges) peut être interprété comme un souhait de reconduire la configuration actuelle ou, au contraire, comme le souhait des électeurs de voir les Verts disparaître de la majorité. Sans compter qu’une (autre) partie de la population a renouvelé son soutien aux Verts qui se voient même renforcés après le scrutin. Comment Laurence Smets interprétera-t-elle ces chiffres?

Reste que, concrètement, une majorité de 9 (Wal1) contre 8 (si Écolo rejoint AC dans l’opposition), c’est loin d’être confortable : il suffirait d’un absent ou d’un récalcitrant pour mettre la majorité en difficulté. Une situation qui comporte certains risques. Laurence Smets est-elle prête à affronter les six prochaines années avec cette courte majorité?

Bref, si la situation prend du temps à Walhain, c’est bien parce que la bourgmestre se retrouve confrontée à un choix difficile qui fera immanquablement des candidats échevins déçus, voire des conseillers communaux fâchés. »

En encart de cet article, cette question de Laurence Dumonceau:

Une éclaircie bientôt ?

« Rien de neuf encore. J’espère que les choses s’éclairciront prochainement », répond Jean-Marie Gillet, échevin Écolo sortant quand on lui demande s’il y a du nouveau à Walhain, un peu plus d’une semaine après les élections. Sur le net, Écolo Walhain réagit également :
« Les habitants sont nombreux à nous féliciter pour notre excellent score mais aussi à nous interroger. Tractations en cours ou non ? Vous êtes dans l’opposition ou vous rejoignez la majorité ? Que se passe-t-il ? Pourquoi ce silence ? Walhain est l’une des rares communes du Brabant wallon pour laquelle on reste sans nouvelles… Que vous dire ? Des contacts ont eu lieu. D’autres auront sans doute lieu la semaine prochaine (NDLR : cette semaine). Impossible au stade actuel de vous dire ce qu’ils donneront », écrivent les Verts qui attendent donc toujours et espèrent bientôt y voir plus clair. L . Dm.|

Share This