Article de Xavier Attout dans Le Soir du jeudi 13 septembre intitulé: « Un très bon bilan avec le MR. Ecolo souhaite reconduire la majorité turquoise. »

Les Verts ne cachent pas leur satisfaction quand ils évoquent leur bilan. Ils entendent poursuivre le travail entamé il y a six ans avec les libéraux. Ecolo veut un Brabant wallon vert et solidaire.

« Quelle formation politique recevra un coup de téléphone de Charles Michel (MR) au lendemain des élections provinciales ? Il y a fort à parier que Marcel Cheron (Ecolo) et André Flahaut (PS) ne quitteront pas leur GSM des yeux tout au long de la journée du 15 octobre. Reste à voir quels intérêts primeront à l’heure du choix effectué par le président du Mouvement réformateur.

Les Verts, qui ont formé une inédite coalition turquoise (MR-Ecolo) lors de cette législature, espèrent bien évidemment rempiler. Ils bombent le torse en contemplant leur bilan. « Nous avons principalement travaillé sur la bonne gouvernance et l’amélioration du cadre de vie, estime l’un des deux députés Ecolo, Alain Trussart, qui emmènera la liste pour le district de Wavre. Il reste du boulot : nous n’avons donc pas envie de nous arrêter en si bon chemin ! Les défis sont nombreux pour avoir une province plus verte et proche des citoyens. » Le jackpot de 75 millions d’euros découvert en cours de législature a permis de multiplier les projets en terme de mobilité – « cinq millions pour les pistes cyclables, c’est plus que le budget réservé pour toute la Wallonie » –, d’accueil de la petite enfance (création de 1.000 places) ou encore de logement (trois fois plus de logements sociaux et des primes énergétiques). « Nos actions permettent en tout cas au MR de présenter un très bon bilan, prétend le député régional Marcel Cheron, par ailleurs négociateur provincial. Je ne suis pas certain que ça aurait le cas avec le PS. »

Quid des enjeux pour les six prochaines années ? Ecolo veut un Brabant wallon vert et solidaire. L’accent sera donc mis sur l’accès au logement, sur une politique énergétique exemplaire, sur la protection de l’environnement ou encore sur un développement économique social et durable. « Nous devons également être les garants d’une réflexion à long terme dans des domaines tels que la mobilité, l’aménagement du territoire et le social, lance la conseillère provinciale Anne Dorselaer, tête de liste pour le district de Nivelles. Omettre les énormes difficultés que nous connaissons dans ces matières se retournerait contre nous le futur. »

Pour le reste, les Verts ont discuté avec tous les partis mais iront aux élections les mains libres.

« Si une coalition se forme avec les socialistes, ce serait la pire des choses car cela signifierait le retour à l’inertie, prétend Marcel Cheron. La seule force qui permet le changement, c’est Ecolo. »

Share This