Le samedi 1er septembre, dans sa série « Elections communales », La Libre consacre deux pleines pages à Walhain.


Les différentes listes en présence se positionnent sur plusieurs points: le programme de majorité, la réussite et l’échec majeurs de cette majorité, la force et la faiblesse de Walhain, les défis pour la législature à venir.

Ecolo Walhain, par la voix de Jean-Marie Gillet, notre tête de liste, met en évidence :
– la marque d’Ecolo dans cette majorité: une vision à long terme;
– Walhain citée comme commune pilote dans de nombreux domaines;
– la réalisation de multiples projets malgré les difficultés financières de départ;
– le potentiel énorme de Walhain située sur un axe porteur entre Gembloux et LLN mais aussi ses faiblesses: le prix du logement trop élevé et une agriculture familiale qui tend à disparaître;
-le défi pour les prochaines années? « Le maintien de la qualité de vie et de la ruralité face à l’augmentation rapide de la population et d’un fossé qui se creuse entre les plus nantis et les plus démunis. »

Petite parenthèse: la journaliste prête à Ecolo Walhain l’espoir d’obtenir un troisième poste d’échevin. Il nous faut une nouvelle fois rectifier l’information, comme nous l’avons déjà fait précédemment. (Les journalistes se recopieraient-ils l’un l’autre sans vérifier leurs source?) Il s’agit pour nous d’obtenir un troisième élu (et non échevin). Nous ambitionnons simplement de consolider notre action et de peser sur les choix du futur. C’est clair qu’avec trois ou quatre élus, nous pourrons le faire davantage qu’avec deux. Nous pourrons alors vraiment marquer la différence.

Dans cet article, les autres listes, qui ne font pas partie de la majorité, expriment des points de vue contrastés sur la politique menée par celle-ci.

Un scoop: le FDF ne présentera pas de liste.

Par contre, la liste Centre Citoyen qui se dit davantage proche d’Avenir Communal pourrait perturber le jeu. A suivre…

La liste Wal 1 réitère sa volonté d’obtenir la majorité absolue. « Si la bourgmestre actuelle ne l’obtient pas, Ecolo serait le partenaire privilégié. »

Lire les différentes parties de cet article ci-dessous…
—-

Brefs commentaires de notre part.

Cet article est intéressant car il brosse les différentes possibilités d’alliance au soir du 14 octobre. Il montre combien les jeux sont ouverts. C’est plutôt rassurant car, en finale, c’est l’électeur qui sera l’arbitre…

Pour le reste, nous l’avons déjà dit, la majorité absolue n’est pas un rêve absolu… Avant 2006, Walhain a vécu 30 ans sous une majorité absolue. Nous sommes vaccinés contre ce type de gouvernance.
Et, comme le souligne Florent Bouillon, l’un de nos jeunes candidats: « La démocratie est un équilibre fragile d’opinions divergentes et un jeu complexe d’échanges et de compromis entre tous les partenaires d’une même société. Son bon fonctionnement n’est assuré que lorsque l’ensemble des citoyens se sent concerné et que le pouvoir est également réparti. »

Nous espérons que l’électeur-lecteur en prendra conscience le 14 octobre.

Share This