Nous voulons mener une politique de l’énergie qui réponde aux enjeux économiques, sociaux et environnementaux…

La proportion des revenus consacrée à l’énergie est de plus en plus élevée et source d’appauvrissement pour les plus bas revenus. La commune a un rôle à jouer dans le conseil et le soutien au citoyen pour consommer moins ou mieux. Mais elle se doit aussi d’être un exemple en matière d’utilisation rationnelle de l’énergie et de développement des énergies renouvelables. Notre plan énergie local (PALE 2011-2021) prévoit de multiplier les projets pour une production propre d’énergies renouvelables

Avec ECOLO Walhain pour produire et économiser l’énergie :
– A l’instar de ce qui a été mis en place pour l’éolien, il faut promouvoir des partenariats pour des productions d’énergie renouvelable en exploitant les forces et atouts de notre territoire et en développant la participation citoyenne.
– Lancer dès le début de législature un projet d’unité de biométhanisation ou biomasse pour valoriser la gestion des tailles d’arbres et de haies et les déchets du monde agricole et de l’élevage. (Voir l’article que nous avions écrit en 2010 sur ce sujet.)
– Placer des panneaux photovoltaïques de nouvelle génération sur le centre sportif et les bâtiments communaux non encore équipés.
– Etudier la possibilité que la commune devienne tiers–investisseur pour le photovoltaïque, en investissant dans les installations et se remboursant sur les certificats verts (à l’instar de ce qui se fait dans la commune de Flobecq).
– Réaliser des économies d’énergie globales en investissant dans l’ensemble des bâtiments communaux afin de réduire les dépenses publiques et étendre l’expérience acquise pour réaliser des mini-audits gratuits chez les particuliers.
– Pour faire face aux frais engendrés par les consommations énergétiques, responsabiliser les associations sportives et autres par rapport aux aides reçues (respect de certains critères/ aides limitées / prise en charge des surplus par les associations).
– Créer une antenne de guichet énergie dans la commune, et apporter une aide pour des mini-audits énergétiques. Former un agent communal au rôle de ‘coordinateur énergie‘ pour les associations qui bénéficient des locaux communaux pour leurs activités. Favoriser ainsi les économies d’énergie et lutter contre la précarité énergétique.
– Favoriser l’isolation avec des matériaux écologiques et moins polluants pour nos maisons sous forme de marchés groupés et faire connaître les entreprises locales d’isolation.
– Favoriser, pour le nouveau bâti, les constructions mitoyennes
– Transformer progressivement notre éclairage public et s’orienter vers de nouvelles techniques de luminaire et de régulation pour réduire son coût de maintenance et son coût énergétique.

|

Les acquis de 6 ans de majorité

– Large impulsion pour le placement de panneaux photovoltaïques : auprès des privés et sur tous les bâtiments publics dont la structure le permettait. Notamment par la participation à un marché groupé avec Gembloux.

– Démarche proactive en matière d’énergie éolienne : au travers d’un marché public, nous avons repris la main pour montrer qu’un projet éolien doit être bien intégré et doit être aussi au service énergétique et financier de la commune et de ses citoyens, à côtés des avantages qu’en tirera le promoteur privé.

– Des audits énergétiques et une série de mesures qui s’en sont suivies dans de nombreux bâtiments communaux afin d’économiser l’énergie et limiter son impact financier : changement de mode de chauffage, meilleure régulation, les premières mesures d’isolations les plus rentables. Les nouveaux bâtiments communaux construits sont dotés de techniques d’isolation et de chauffage modernes : pompe à chaleur et chaleur puisée dans le sol.

– Accès au marché de l’électricité 100% verte de la province et extension de celui-ci à tous les bâtiments communaux et subsidiés par la commune.

– Présentation d’un plan énergie local pour guider tant notre production que les économies à réaliser dans les 10 prochaines années de manière à réduire très significativement nos coûts et notre empreinte écologique, en ce compris l’éclairage public.|

Share This