Ce 1er septembre 2012, la prescription trentenaire est bel et bien abolie… Un pas en avant pour la mobilité douce!


Avant ce jour, un propriétaire pouvait s’approprier un sentier longeant son bien s’il pouvait prouver que ce sentier n’était plus fréquenté depuis 30 ans. C’était prévu par une loi de… 1841. Et nombre de propriétaires de s’arranger pour boucher le sentier et y empêcher le passage.

Cette époque est désormais révolue, ce procédé d’appropriation tient du passé.

Comme l’explique Olivier de Saint-Amand, député Ecolo à la région wallonne: « Il était temps de les préserver et de renforcer le maillage de mobilité douce, avec deux mesures pour repenser la loi de 1841 dans sa globalité. » Il s’agissait d’abord d’abolir cette loi et ensuite de mettre à jour l’atlas des voiries vicinales qui date de la même époque.

Et Olivier de Saint-Amand d’ajouter: « L’important était de trouver une mesure en équilibre entre d’une part, les préoccupations environnementalistes souhaitant protéger le patrimoine de voiries pédestres et, d’autre part, celles des agriculteurs et propriétaires terriens voulant une adaptation à la réalité du terrain. »

Voilà de quoi se réjouir et envisager à terme un maillage de sentiers à Walhain…

Share This