Dans une interview au Soir, Emily Hoyos, co-présidente d’Ecolo met en évidence le système des accueillantes à domicile adopté à Gembloux. Un exemple à suivre à Walhain où le problème se pose de manière cruciale.


Extrait de l’interview d’Emily Hoyos (Le Soir- 1er septembre 2012)

« Le premier interlocuteur des parents est la commune. A ce niveau, on ne peut pas se contenter d’attendre des aides venues d’ailleurs, il faut être proactif.

A Gembloux où nous sommes dans la majorité depuis douze ans, à notre initiative, on a mis en place un système de prime à l’installation des accueillantes à domicile: 400 euros par place créée. Et tous les deux ans; 50 euros par place parce que le matériel vieillit ou qu’il y a des formations à suivre… Avec cette mesure, Gembloux a plus que doublé le nombre d’accueillantes dans la commune.

Voilà la marque d’Ecolo dans un domaine essentiel. Voilà ce qui plaide pour notre présence dans des majorités. »

Compte tenu de l’accroissement de sa population, l’accueil de la petite enfance est devenu problématique à Walhain. Pour relever ce défi, il faut innover et aller vers des solutions adaptées, comme le soutien aux accueillantes à Gembloux. Ecolo plaide pour la multiplication de ces structures d’accueil plus légères, intégrées dans les différents villages de l’entité.

Share This