Quelques mots pour te présenter ?
Walhinoise de souche, je suis « en immersion » dans la politique communale depuis les années nonante. Conseillère communale de 2000 à 2006 (dans l’opposition) et échevine depuis décembre 2006, je m’investis dans des dossiers me tiennent particulièrement à cœur : le logement, les services de proximité, l’entraide entre les personnes, les activités extrascolaires, l’ouverture au monde via la coopération.

Mon expérience professionnelle à l’UCL (déléguée permanente syndicale) me permet d’entrer dans la complexité des questions qui se posent à toute organisation humaine mais me donne aussi la combativité nécessaire pour défendre « bec et ongles » ce que je crois bon pour le bien-être de tous. La démocratie, en particulier la démocratie communale, constitue pour moi un enjeu majeur.

Ce qui te motive à être candidate ?
Après un premier mandat d’échevine, il reste du travail à accomplir : poursuivre les projets qui ont vu le jour depuis 6 ans, les affiner et les approfondir en leur donnant davantage encore un accent « ECOLO ». Il s’agit d’apporter à la population des réponses environnementales (qualité des eaux de surfaces, éolien, mobilité responsable, amélioration énergétique des bâtiments et logements public) mais également sociales (plus de services de proximité, un soutien à l’associatif) et conviviales (lieux de rencontres, d’entraide, groupements d’achat,…).

Mon crédo : sortons du tout à la consommation ultra commerciale et des structures purement « étatiques » qui sont extrêmement coûteuses en terme de fonctionnement. Je veux favoriser les initiatives locales et participatives tout en soutenant des projets d’ouverture au monde (importance des enjeux dans les pays du sud).

Le travail en équipe est plus qu’indispensable et le tandem des échevins ECOLO que j’ai formé avec Jean-Marie Gillet a bien fonctionné. Ce fût une chance d’être deux tout au long de ces 6 années.

Pourquoi tu aimes ta commune ?
J’aime Walhain car c’est une commune pleine de potentiel humain. Faire en sorte que néo-ruraux et anciennes familles se connaissent, s’apprécient. Répondre aux besoins des nouvelles familles qui s’y installent, préserver et encourager les réseaux d’intégration ; mettre en place des activités qui permettent de créer du lien entre les citoyens, c’est un bel objectif !
J’aime Walhain, car c’est une commune encore très rurale malgré une pression foncière et une urbanisation en croissance mais qu’il convient de maîtriser.

Une citation, un proverbe que tu souhaites partager ?

 » Vivre simplement pour que simplement d’autres puissent vivre. »
Mahatma Gandhi

Un événement, un lieu qui t’a marqué ?
Le tremblement de terre et le tsunami au Japon et les conséquences en termes de désastre nucléaire ! Nous devons sortir de l’impasse du nucléaire par un développement des énergies renouvelables et par des économies d’énergie.

Ensuite, les situations désastreuses des pays du sud, qui subissent bien plus que nous les effets du réchauffement climatique (sécheresses extrêmes, inondations catastrophiques, …) ; c’est notre mode de vie qui induit ces changements et les premières victimes sont bien loin de nous…

De bonnes raisons de voter pour toi ?
J’ai acquis au fil du temps une bonne connaissance des dossiers de la commune et des acteurs de terrain. Je souhaite mettre une fois encore mes compétences au service des habitants de Walhain et apporter des réponses (sans clientélisme) aux demandes individuelles et collectives.
Ce qui me motive à être candidate éclairera l’électeur quant au choix qu’il veut faire. Qu’il sache aussi que je suis une personne de conviction et que je ne transige pas sur les valeurs fondamentales que je défends.

Share This