Saveurs et nomadisme folk au Printemps de l’abbaye


L’Avenir du 10 avril 2012 – Magaly SWAELENS

Beaucoup de familles ont boudé le rendez-vous pascal à l’abbaye, à cause du temps. Mais les activités proposées ont eu leur petit succès.

Contretemps et Marées est un groupe brabançon wallon amateur qui se lance à chaque représentation le même défi : celui de faire danser son public. Hier, dans le cadre du Printemps de l’abbaye, la bande était présente, dans l’église abbatiale avec tous ses instruments.

Le défi a été remporté. En effet, les enfants, parfois même de très petits bouts, se sont laissés aller à des danses sur des airs folk, devant le regard amusé et l’attitude enjouée de leurs parents. « On brasse des univers musicaux largement différents. Notre répertoire est influencé par l’Irlande, l’Europe de l’Est et même le Canada. Aujourd’hui, pour l’occasion, on a opté pour la formule “ bal familial ” et ça plait beaucoup au public », se réjouit Jean-Paul Blondeel, du groupe.

Rapide tour de présentation. Au violon, il y a Cécile Blondeel. Sa sœur, Annette, joue du hautbois et des flûtes. De la même famille, on trouve Jean-Paul, comme contrebassiste, violoncelliste et guitariste. Jean-Michel Vincart est à l’accordéon chromatique et Laurence Renard au diatonique. Enfin, Vincent Lethé est aux percussions et à la cornemuse, tandis que Isolde Coussin s’occupe de l’aspect animation.

Lire la suite…

Share This