Pourquoi voter, qui peut être candidat, qui peut voter, quelles démarches un étranger doit-il effectuer pour pouvoir voter, comment se construit une liste , les règles de la campagne électorale, l’agenda, etc…


Pourquoi voter ?

Pour élire les personnes qui vont nous représenter et défendre au mieux nos idées.
Le vote n’a pas toujours été un droit pour toutes et tous en Belgique. Ce n’est qu’en 1919 que le droit de vote fut étendu à tous les hommes de 21 ans et en… 1948 aux femmes ! Incroyable mais vrai ! Alors, maintenant, n’hésitons pas à user de ce droit pour nous exprimer… C’est une manière d’influencer les décisions futures, de peser sur le devenir de la commune, de notre quotidien, celui de nos enfants et de nos aînés.

L’enjeu pour ECOLO Walhain est de pouvoir continuer à faire partie de la majorité au pouvoir afin de mener à bien les projets entamés et de poursuivre sur sa lancée.
—-

Qui peut être candidat-e aux élections communales ?
– Pour pouvoir être élu-e au conseil communal, il faut être Belge ou être ressortissant d’un autre Etat membre de l’Union européenne et avoir 18 ans accomplis, le jour des élections.
– Il faut être inscrit-e au registre de la population d’une commune belge, c’est-à-dire être domicilié-e en Belgique avant la date de l’établissement des listes d’électeurs, à savoir pour le 1er août 2012, et jouir de ses droits civils et politiques.
– Les citoyens européens (qui n’ont donc pas la nationalité belge) peuvent briguer le mandat d’Echevin, mais pas celui de Bourgmestre, celui-ci restant réservé aux nationaux.
– Les électeurs non européens (qui n’ont donc pas la nationalité belge) peuvent voter mais ils ne peuvent pas se présenter sur les listes électorales et être élus.
—-

Qui peut voter?
– Les Belges âgés de 18 ans au moins et inscrits au registre de la population de la commune.
– Les étrangers européens, aux mêmes conditions pour autant qu’ils aient manifesté la volonté d’exercer ce droit en Belgique avant le 31 juillet
– Les étrangers non-européens s’ils résident en Belgique depuis 5 ans au moins, s’ils se sont inscrits sur une liste d’électeurs avant le 31 juillet et s’ils s’engagent à respecter la Constitution belge . Ceci est nouveau depuis les communales de 2006.

ATTENTION ! ? Le vote est obligatoire en Belgique pour tout Belge mais aussi pour tout étranger qui a fait la démarche de s’inscrire sur les listes électorales avant le 31 juillet.

|Toutes les informations pour le vote des étrangers sur le site de la Région wallonne ] |
—-

Qu’est-ce qu’une « liste électorale » ?

Les candidats se présentent sur des listes qui portent chacune un projet politique pour la commune. Ils ont un programme. Avant de voter, il est donc indispensable de prendre connaissance des programmes en présence.

Ces listes ne correspondent pas toujours à un parti clairement identifié (PS, MR…). Il peut s’agir d’un regroupement d’un ou plusieurs partis ou d’une autre formule (dissidence d’une autre liste, etc.). Ainsi, à Walhain en 2006, il y avait 3 listes :
– Wal 1 qui regroupait PS, MR et indépendant
– Avenir Communal, regroupant CDh et MR (dissidents du CDh)
– ECOLO sous sa propre bannière (c’est une volonté d’ECOLO partout où cela est possible de manière à rendre plus clairs les enjeux de l’élection.)
—-
Comment se constitue une liste?
– La liste doit comporter autant de femmes que d’hommes (à une unité près en cas de nombre impair). L’alternance femme/homme est obligatoire sur les 2 premières places mais pas au-delà, ce qui ne garantit pas toujours des places en ordre utile aux femmes. C’est pour cette raison que ECOLO depuis bien longtemps a adopté le système de l’alternance (la « tirette ») qui garantit aussi aux femmes de figurer en ordre utile.
– En outre, on tentera de constituer des listes qui reflètent au mieux la population (entités, âges, composantes socio-économique, etc…).

Pour être valable, la liste doit être contresignée par deux conseillers sortants au moins ou par des électeurs (en fonction du nombre d’habitants de la commune).

—-
Qu’est-ce qu’une alliance pré-électorale?

Deux partis politiques pourraient s’entendre avant les élections soit en formant une liste commune soit en annonçant qu’ils ont l’intention gouverner ensemble s’ils reçoivent assez de votes au cours de l’élection à venir.

Dans le chef d’ECOLO, on privilégie chaque fois que c’est possible une liste sous le sigle ECOLO. Lorsque des accords pré-électoraux existent, ils sont rendus publics.

—-
Des règles à respecter pendant la campagne
– des plafonds pour dépenses électorales sont fixés. Chaque liste et chaque candidat ne peuvent dépenser plus d’une certaine somme fixée par la loi
– tout n’est pas autorisé : pas de cadeaux aux électeurs ni de gadgets. On ne peut accepter des dons de + de 5€, pas d’affiches de + de 4m2, pas d’affichage sur la voie publique.

—-
Le compte à rebours?
Quelques dates essentielles à retenir.
– 14 juillet, début officiel de la campagne électorale (date de prise en compte des dépenses électorales)
– 31 juillet: date ultime pour l’inscription de tous les électeurs, et en particulier des étrangers, sur la liste des électeurs
– 13 septembre: dépôt des listes
– 29 septembre: date limite pour l’envoi des convocations
-…. et 14 octobre, jour »J »: élections communales et provinciales

Consulter l’agenda détaillé…

Share This