Où voter, , comment voter valablement, qu’est-ce qu’un vote en case de tête, un vote blanc ou nul?


Quand et où ?

Les élections communales ont lieu tous les 6 ans. Les précédentes ont eu lieu en octobre 2006. Celles-ci auront lieu le dimanche 14 octobre 2012. Avec elles, les élections provinciales que nous évoquerons plus tard.

L’électeur se présente au bureau indiqué sur sa carte de convocation.

Ce bureau se compose d’un président et d’assesseurs « recrutés » parmi les citoyens selon certains critères. Les partis en présence peuvent également envoyer un observateur dans chaque bureau de vote.
Pour la composition et les missions de ces bureaux électoraux, voir…

—-

La procuration?

Si l’électeur n’est pas en mesure de se présenter au bureau de vote (maladie, examens, raisons professionnelles, etc.) il peut donner procuration à une personne de son choix qui ne peut être muni que d’une seule procuration. Le formulaire de procuration est à retirer à l’administration communale et peut aussi être téléchargé sur le site de la Région wallonne. Voir…

—-
Comment voter valablement ? En case de liste ? Pour telle ou tel ?

Les votes suivants sont valables:
– en case de tête: on vote alors pour la liste telle que présentée (1ère colonne)
– pour une ou plusieurs personnes de la liste. C’est le vote nominatif (2ème et 3ème col.)
– en case de tête et pour une ou plusieurs personnes de la liste (4ème col.).

Bull-_vote2_copie-3.jpg

Attention: le vote pour plusieurs personnes (col.3) ou le vote en case de tête et pour plusieurs personnes (col.4) ne comptent que pour un seul vote. Autrement dit, si vous votez en case de tête et pour 6 candidats de la liste, vous n’apportez qu’une seule voix à la liste. Chaque vote, qu’il soit ou non nominatif, apporte une et une seule voix à la liste. Il apporte des voix aux candidats qui peuvent augmenter leur score, mais ça, c’est une autre chose…

—-

Quel intérêt de voter case de tête ou pour des candidat-es (vote nominatif) ?
– Le vote en case de tête, c’est accepter l’ordre dans lequel se présente la liste. La moitié de ces votes est redistribuée (dévolution de la case de tête) aux candidats, dans l’ordre de la liste, pour qu’ils puissent être élus s’ils n’ont pas atteint le chiffre nécessaire.
– Le vote nominatif, c’est vouloir peser en faveur d’un ou plusieurs candidats et cela constitue une reconnaissance pour ceux-ci, c’est un encouragement.
– En principe, sont élus les candidats qui ont obtenu le plus de voix de préférence. Mais le report des votes en case de tête sur les premiers de la liste a pour effet de donner une importance particulière aux candidats qui se trouvent dans les premières place de la liste (places dites stratégiques).

Voir Pourquoi chaque vote est utile ?
—-

Votes nuls et votes blancs ? A qui profite le crime?

Certains votent volontairement «nul». Par exemple, ils écrivent sur leur bulletin des grossièretés, ils font des gribouillis, ils le barrent d’un trait. Ce bulletin ne compte pas.

D’autres votent «blanc». Ils n’écrivent rien du tout sur leur bulletin et le mettent dans l’urne. Ce vote blanc est un vote valable mais il n’est pas pris en compte pour attribuer des voix. Il entre dans le calcul du nombre des suffrages exprimés.

Pierre Verjans, politologue à l’université de Liège, explique : « Le jeu pour répartir les sièges se fait toujours entre ceux qui ont voté. Donc ne pas voter ou voter blanc, c’est laisser les grands partis avoir plus facilement un nombre de sièges plus élevés ».

Exemple. Dans un bureau de vote, 1 100 électeurs se sont présentés et 100 personnes ont voté blanc. Un parti a recueilli 501 voix sur 1 100. Ce parti n’a donc pas 50% des voix. Mais les votes blancs ne sont pas comptabilisés dans le décompte des voix. Le parti a donc 501 voix sur 1 000. Il a donc plus de 50% des voix. C’est pour cela que l’on dit que les votes blancs profitent aux partis les plus forts.

—-

Share This