La polémique enfle autour du Plan communal cyclable. Inutile, coûteux pour le citoyen, encore un coup d’ECOLO, etc… Le dernier feuillet de l’opposition Avenir Communal distribué dans toutes les boîtes aux lettres de Walhain veut nous faire croire bien des choses en somme. Mais la somme des ces choses que l’opposition veut nous faire croire ne tient pas la route!

Exemples choisis…

 » Il en coûtera 62€ par ménage ? » Vrai ou Faux ?

Le montant à charge de la commune sera de 129.000 € sur 5 ans et donc de… 10€ par an et par ménage. Ruineux ? A vous de le dire.

« Cela pèsera dans un budget déjà fragile ? » Vrai ou faux ?

Le budget n’est pas fragile. Les comptes de ces 3 dernières années sont bien en positif pour l’exercice propre de l’année. Et ce n’est pas le montant de 25.000€/an qui le mettra en péril. Au contraire: sans le plan cyclable, des sommes de l’ordre de 100.000€/an auraient de toutes façons été engagées pour améliorer la sécurité. Donc, ce plan est favorable au budget et non l’inverse.

« Des mesures démesurées… de modération des vitesses »

Ma foi, on devrait se réjouir de pouvoir bénéficier ainsi de subsides pour sécuriser les voiries, ce que réclame à corps et à cri la plupart des habitants de Walhain. Dans l’enquête qu’ECOLO Walhain a réalisée fin 2011, la demande prioritaire va à des aménagements pour modérer la vitesse des automobilistes (zones 30, rappel des limitations, chicanes, décrochages, interdiction des remembrements., etc). Quasi toutes les personnes interrogées ont soulevé cette question. Si le plan cyclable permet de rencontrer cette demande, où est le problème ?

« Aucune enquête d’envergure n’a été réalisée… » Vrai ou faux?

Très surprenant comme affirmation! Et le Plan intercommunal de mobilité (PICM) voté en 2004… sous l’ancienne majorité? Et le Schéma de structure voté en 2012 par l’opposition aussi? Et la Commission locale de développement rural dont les membres insistent pour une sécurisation des usagers « faibles »? Enquête publique, concertation avec des professionnels, commissions communales… tout cela n’est-il rien? Enfin, rappelons aussi notre enquête qui révèle un réel potentiel pour un changement de comportement.

« Tout cela pour une mobilité cycliste qui, somme toute, existe déjà à Walhain ».
Ah bon ?
On vous laisse juges mais d’après l’enquête que nous avons réalisée, l’obstacle majeur qui empêche le cycliste potentiel de prendre son vélo est bien … l’absence de sécurité. La demande est forte pour un réseau intelligent de pistes cyclables sécurisées (vers gares, écoles, administration, commerce, lieux de loisirs). Nous ne l’inventons pas.

L’essentiel n’est pas là. L’essentiel est que oui, ce plan répond à un besoin, oui, il répond à une demande, oui, il propulse Walhain dans une dynamique nouvelle qui répond aux enjeux d’aujourd’hui et de demain. Les jeunes ne s’y tromperont pas. Ce plan n’est rien d’autre qu’une pièce du puzzle pour une autre mobilité avec pour effets bénéfiques de :
– ralentir la vitesse et sécuriser l’ensemble des voiries et donc les déplacements de tous, piétons, cyclistes et automobilistes ;
– développer des alternatives au tout à la voiture en diversifiant les modes de déplacement et en réalisant un véritable maillage des voies cyclables (notamment pour les jeunes) ;
– avec le développement d’autres modalités (TEC, co-voiturage), connecter Walhain aux gares et à LLN et développer ainsi l’accès à différents pôles d’activités.

Enfin, les cyclistes, ces usagers de la route à part entière, n’ont-ils pas droit aussi à un peu de considération ? Pour une fois que ça change et à faible coût pour le citoyen, ne boudons pas notre plaisir.

Nous apprécions l’opposition car elle a un rôle non négligeable de vigilance critique et c’est sain en démocratie. Mais nous l’apprécions davantage quand sa vigilance s’exerce honnêtement et à bon escient. Et nous l’apprécions davantage encore quand elle fait des propositions. Il n’y en n’a pas dans l’article d’Avenir communal ni dans les interventions de ses conseillers au Conseil communal… Pire, si on suit la logique de l’opposition, il n’y a qu’une conclusion à en tirer : renoncer à ce Plan communal cyclable, aux subsides donnés par la RW (1.3M€ sur 5 ans) qui bénéficieront à toutes et tous et maintenir le statu quo dont tout le monde se plaint. Mieux vaut le savoir…

Share This