Une séance houleuse ce 8 février à Chastre


Le site de la gare de Chastre est actuellement un chancre et les autorités communales de Chastre ont décidé de s’y attaquer. Un avant-projet en partenariat public-privé a été présenté à la population ce 8 février. Entre 146 et 202 logements, une densité de 56 à 77 logements l’hectare…

Dans la salle, des habitants de Chastre bien entendu mais aussi de nombreux habitants de Perbais. Nul ne remet en question la nécessité de réhabiliter ce site mais beaucoup d’habitants de Chastre et de Perbais en dénoncent le gigantisme et l’absence de réflexion sur l’intégration dans les villages (circulation, places de parking, structures d’accueil pour cette nouvelle population, etc.).

Les Perbaisiens sont particulièrement inquiets car la Grand’Rue déjà saturée par le passage des automobilistes et des camions encaissera sans doute un surcroît de passage et de parkings squattés.

La concertation entre les deux communes a fait défaut dans ce dossier, la commune de Chastre estimant qu’elle était plus avancée dans le dossier que sa consœur et qu’il était donc normal qu’elle avance seule…

L’aménagement du territoire ne peut plus se penser en vase clos surtout lorsqu’il s’agit de projets d’une telle ampleur qui ont des répercussions sur la vie de tous les riverains, qu’ils soient de Chastre ou de Perbais.

Lire l’article du Soir: La densification des lieux au cœur de l’enquête publique.

Share This