Le Soir de ce week-end (3 – 4 décembre 2011) consacre une pleine page aux deux communes du Brabant wallon (Ottignies et Walhain) sélectionnées par la Région comme communes cyclables.

Jean-Marie Gillet, échevin de la mobilité, est interviewé pour Walhain.

A Walhain, la sécurité passera par la Nationale 4

Cette sélection en tant que commune-pilote est la reconnaissance non seulement de nos efforts, mais également du vaste plan cyclable qui s’étend d’Ottignies à Gembloux, réagit de son côté l’échevin de la Mobilité de Walhain, Jean-Marie Gillet (Écolo). Et, au sein de celui-ci, c’est la Nationale 4 qui prime. C’est par cet axe structurant qu’il faut commencer. Car cela n’a pas de sens d’améliorer les liaisons intervillages et d’y favoriser les modes de mobilité douce si c’est pour venir ensuite buter sur la N4. »

Et d’ajouter : « Le chaînon manquant entre Corbais et Louvain-la-Neuve est d’ailleurs déjà sur les rails. Et puisque dans le cadre de ce plan “Wallonie cyclable”, une somme est également prévue pour l’aménagement des routes régionales, nous espérons que les choses bougeront rapidement sur les autres tronçons de la N4. Cela nous paraît d’autant plus nécessaire que des cyclistes la fréquentent régulièrement malgré le fait qu’elle ne soit aucunement sécurisée. Normal, elle file en ligne droite, le trajet est donc plus court. »

Ce qui ne veut pas dire que Walhain va rester dans l’expectative. Des premiers subsides de la Région ont déjà permis aux responsables de la commune de s’atteler à la suppression des points noirs, par exemple la traversée de la N4 à hauteur de la drève Chèvequeue, et à l’aménagement de parkings vélos aux abords de la N4 et de l’entrée de l’autoroute E411.

« Ensuite, nous nous attaquerons à un vaste programme de sécurisation de nos voiries, poursuit l’échevin. Puisqu’on ne peut imaginer des pistes cyclables partout, il convient de permettre aux automobilistes et aux cyclistes de se côtoyer sans risque. Cela passe par la pose de ralentisseurs, l’élargissement de zones 30 et la mise en place d’une véritable hiérarchisation des voiries. »

À cet égard – et il s’agit également d’une opération-pilote lancée avec l’aide de la Région wallonne et de l’Institut belge pour la sécurité routière –, il convient de signaler que la commune a déjà procédé, sur un tronçon entre Walhain-centre et Sart-lez-Walhain, à des aménagements de voies centrales balisées : « Un tracé de piste cyclable a été réalisé de chaque côté de la route afin d’inviter les automobilistes à rouler au centre et à se rabattre seulement lorsque deux véhicules se croisent. Un traçage semblable est en cours également entre Walhain et Nil-Saint-Vincent. Et un troisième est prévu du côté du vieux château… Si ces essais sont concluants, cela nous permettra de poursuivre le développement en faveur des modes doux dans l’ensemble de la commune. »

Article de Christian Sonon

Share This