La Dernière Heure du 23/11/2011

La bourgmestre se réjouit de l’ambiance de travail entre Wal 1 et Écolo

C’était en décembre 2006. Les groupes Wal 1 et Écolo s’unissaient pour constituer la majorité à Walhain avec, à leur tête, Laurence Smets qui, cinq années plus tard, garde le sourire. Et pour cause…

“Sur une seule législature, nous avons vraiment un beau bilan” , estime-t-elle. “Nous avons tenu nos engagements. Ce qui est fondamental. Parallèlement, j’ai eu la chance de travailler au sein d’un collège – une véritable équipe – où ça se passe super bien. Il y a parfois des discussions sur certains sujets mais c’est toujours avec un esprit constructif. Bref, c’est très gai et très chouette.”

Sur le fond, la première citoyenne de Walhain déclare avoir aussi des raisons de se réjouir. Et elle en dresse une liste non-exhaustive : les logements publics qui se multiplient à leur rythme, la crèche communale où le gros œuvre avance bien, la rénovation de la drève Chèvequeue qui est terminée, le rond-point de la N4 obtenu grâce à la pression communale sur la Région, les travaux de sécurisation des abords de l’école de Nil, la sauvegarde du vieux Château qui est en bonne voie…

Bon, il est sûr que certains dossiers dataient de l’ancienne législature et de l’équipe qui était alors au pouvoir. Laurence Smets le reconnaît mais ajoute quelques précisions : “L’école de Tourinnes, par exemple, a été initiée mais n’avait pas obtenu le moindre subside. Heureusement, une des grandes forces du collège aura été de savoir promouvoir ses dossiers. Quant à la salle des Cortils, elle n’est devenue réalité que parce que nous avons refait le projet et que nous sommes allés le défendre auprès du ministre Daerden”.

Pas d’augmentation de la fiscalité, durant ce lustre. Mais tout n’a pas été rose pour autant. “La situation que nous ont laissée nos prédécesseurs s’est révélée catastrophique” , estime Laurence Smets. “Il a fallu mener un réel travail au niveau des finances, en collaboration avec le receveur. Notons cependant les comptes positifs que nous sommes parvenus à obtenir.”

Il y a donc eu de quoi s’occuper. Mais tout n’est pas encore terminé, même si la majorité ne compte pas lancer la commune dans de grands dossiers durant les mois qui viennent.

Et la bourgmestre de se justifier : “Nous serons respectueux du choix de l’électeur”.

Geoffroy Herens

Share This