Du côté des sablières, rien de bien neuf en apparence. mais les instances régionales s’activent: CRAT, CWEDD… Un hasard? Inter-Environnement Wallonie vient de publier un petit article intitulé « Drôle de compensation pour les Turluttes »

On le sait, la révision du plan de secteur prévoit une extension de la sablière en zone agricole sur 110 hectares, ce qui permettrait la poursuite de l’exploitation d’un sable de bonne qualité pour au moins trente ans. L’auteur de l’article s’étonne:

« L’auteur de projet considère qu’il est impossible matériellement de compenser de manière planologique plus que pour 23 hectares (19 en zone agricole et 4 hectares en zone naturelle). Il fait donc le choix d’un complément en compensation alternative.

Celle-ci consistera à améliorer la mobilité aux abords en aménageant un accès direct au site depuis l’autoroute. L’idée est ainsi d’éviter tout trafic dans les zones habitées de Chaumont-Gistoux et de Walhain.

Sans même discuter de la pertinence du choix d’une telle proportion de compensation alternative dans une révision de plan de secteur, notons juste qu’il est piquant de compenser la perte de 87 hectares de terres agricoles par la construction d’une route asphaltée. Si c’est ça une mesure favorable à l’environnement, drôle de conception de l’environnement… »


Lire la suite de l’article

Share This