Dans l’édition du Soir du mercredi 21 septembre, Christian Sonon fait le point sur les projets éoliens à Walhain.

Alternative Green. La société établie à Léglise a déposé un projet de sept éoliennes aux lieux-dits Baudecet et Diquet, à cheval entre Walhain et Ernage (Gembloux). Son permis a été octroyé en mars 2010, mais en juillet, suite à de très nombreux recours, dont ceux introduits par les deux communes concernées, celui-ci a été cassé par le ministre wallon de l’Environnement Philippe Henry (Ecolo). Après avoir opté pour quelques changements et redémarré une étude d’incidences, le promoteur a obtenu un nouveau permis, pour six éoliennes cette fois. Mais Walhain et Gembloux ont déjà introduit un nouveau recours…

Air Energy. La société, qui a son siège social à Wavre, projette d’installer entre cinq et sept éoliennes entre Walhain centre et
Nil-Saint-Vincent. L’étude d’incidences est en cours, mais la commune le voit d’un très mauvais oeil car il est situé sur un axe perpendiculaire (et non parallèle) à la N4.

Wind Forever Development. Ce « jeune » promoteur (la SPRL a été créée cette année), siégeant à Gentinnes, envisage d’installer six éoliennes, d’une puissance de 2,3 MW, entre la route reliant Corbais à Corroy et l’aire autoroutière de Nil. Celles-ci seraient situées sur un seul axe, perpendiculaire aux vents dominants du sud-ouest, au sud de l’E411 et à une distance de celle-ci équivalente à la hauteur des mats, soit 120 mètres. Wind Forever Development propose une participation citoyenne via la coopérative « Wind4you » et est associé au fournisseur d’électricité verte Power4you.

Vents d’Houyet. L’ASBL de Mesnil- Eglise (Houyet) propose deux rangées de quatre éoliennes, au nord de l’E411, dans le triangle compris entre le village de Corroy, l’aire de Nil et le site des Turlutes (lieu projeté pour l’extension des sablières Hoslet).
A un minimum de 650 mètres de toute habitation. Comme les deux autres situés dans cette zone, ce projet est toutefois conditionné par la proximité de la base de Beauvechain. Bernard Delville : « Si la contrainte radar saute, nous prévoyons 2MW par éolienne ; si le plafond de 120 mètres lié au passage des hélicoptères saute également, ce sera 3MW ! » Ici aussi, le projet est ouvert aux habitants et communes via les deux partenaires de Vents d’Houyet : la coopérative citoyenne « Emissions-zéro », qui se chargera de commercialiser l’énergie produite et de restituer une partie des bénéfices à ses coopérateurs, et l’association citoyenne locale « Atout vent », qui est membre de la fédération des coopératives citoyennes.

Electrabel. En 2010, Electrabel avait l’intention de déposer un projet commun avec Vents d’Houyet, mais une pomme de
discorde étant apparue, notamment à propos du nombre d’éoliennes, les deux demandeurs ont continué à développer leur projet chacun de leur côté. Celui d’Electrabel prévoit un parc de quinze éoliennes, d’une puissance totale maximale de 48MW,qui serait situé exactement au même endroit que celui de Vents d’Houyet.

La commune de Walhain. Comme leurs voisins chaumontois, les édiles de Walhain veulent bien de l’énergie éolienne, mais pas n’importe où. Devant la cacophonie de projets qui les décoiffe un peu plus chaque jour, le collège a décidé de lancer un avis de
marché afin de conclure un partenariat privé-public dans le but de construire et exploiter un parc éolien qui répondrait à une série de critères définis dans un cahier de charges. Quatre promoteurs ayant fait une offre, le collège va les examiner prochainement. ■
Ch.Sonon

Share This