Un projet sur Walhain et Chaumont-Gistoux.


Article de La Dernière Heure – 9 juin 2011

Le 29 juin à 20 h à la salle Emile Jadinon de Nil-Saint-Vincent : le rendez-vous est pris. C’est ce jour-là que la SPRL Wind Forever Development (basée à Gentinnes) présentera publiquement son projet de construction de six éoliennes sur les territoires de Walhain (quatre) et Chaumont-Gistoux (deux) via une réunion préalable à l’étude d’incidences.

Concrètement, les six turbines en question mesureraient 122 mètres de haut, dont 80 mètres de mât et 42 mètres de pales. Au total, elles développeraient une puissance de 12 à 15 MW. Au niveau de leur localisation, elles prendraient place le long de l’E 411, côté droit dans le sens Bruxelles-Namur.

Une implantation qui présente des avantages et des inconvénients, à en croire Benoît Valentin, l’administrateur-gérant de Wind Forever Development.

“On profite d’une infrastructure linéaire existante, à savoir l’autoroute“, explique l’intéressé. “Ce qui limite les nuisances en terme de bruit mais aussi d’impact paysager puisqu’on évite les grandes plaines contrairement à d’autres projets en cours dans la région.”

À l’inverse, il y a un obstacle à franchir : l’endroit en question semble situé dans la zone d’exclusion de la base militaire de Beauvechain. Sauf changement, il est donc interdit d’y édifier le moindre moulin à vent.

Benoît Valentin garde tout de même espoir : “La problématique est connue de tous. J’espère qu’une solution raisonnable sera trouvée. Je trouve que, compte tenu des besoins énergétiques du pays, il s’agit de zones qui devraient pouvoir être ouvertes aux éoliennes”.

Nul doute que cet aspect du dossier sera abordé le 29 juin et par la suite. De même que la participation citoyenne (Wind Forever Development y est favorable) et la série de thématiques habituelles.

Geoffroy Herens

 

 

Share This