Cinq sur Walhain, trois sur Chaumont-Gistoux :
Vents d’Houyet devrait déposer une demande de permis pour un parc de huit éoliennes.


L’Avenir – .5.01.2011
Laurent SAUBLENS

WALHAIN & CHAUMONT-GISTOUX

Éoliennes citoyennes : on avance

Malgré les tensions palpables entre les associations désireuses de développer un projet citoyen et la Commune de Chaumont-Gistoux, le dossier avance. C’est en tout cas ce qui ressort des propos de Jean-Paul Halloy, de l’association Atout Vent : «Une rencontre entre Vents d’Houyet et le collège de Walhain a eu lieu car le projet est commun aux deux communes. Vents d’Houyet a expliqué au collège de Walhain les raisons de la rupture des négociations avec Electrabel et son intention de déposer une demande de permis pour un parc de huit éoliennes, cinq sur Walhain et trois sur Chaumont-Gistoux. La structure d’exploitation sera composée à 100 % d’une ou de deux communes (Walhain et Chaumont-Gistoux) et des coopératives citoyennes Atout Vent et Émissions-Zéro. »

Vents d’Houyet a en effet rompu les négociations en vue d’un partenariat avec Electrabel car ce dernier refuse que Vents d’Houyet intervienne dans la définition de l’architecture du projet. Ceci concerne, la qualité du parc, le nombre d’éoliennes, les distances, les emplacements etc. «Pour ce qui concerne le fabricant d’éoliennes, Electrabel veut imposer son choix sans répercuter vers Vents d’Houyet les économies d’échelle que génère le regroupement des commandes. Electrabel impose de façon arbitraire l’emplacement des éoliennes citoyennes, or ceci est un facteur de rentabilité important, toutes les éoliennes ne produisent pas de manière équivalente, en particulier celles qui sont sous le vent.»

Autre point refusé par Electrabel, la mutualisation de la production. Pour Vents d’Houyet, dans un partenariat équitable, la mutualisation de la production est un facteur essentiel, notamment pour éviter les conflits. «Vents d’Houyet juge inacceptable le refus d’Electrabel d’associer Atout Vent sur la commune de Chaumont-Gistoux. En conséquence, plutôt que d’accepter un accord partiel sur la commune de Walhain, Vents d’Houyet a préféré refuser en bloc les propositions d’Electrabel. Ceci est une question d’éthique, un accord limité à Walhain signifiait certes des recettes (vente des permis) pour le développeur Vents d’Houyet, mais Vents d’Houyet n’accepte pas d’être pour trente deniers le faire-valoir citoyen dans un projet où il n’a rien à dire.»

Pour les éoliennes sur le sol de Chaumont-Gistoux, quatre terrains appartiennent à la fabrique d’église et au CPAS de Chaumont- Gistoux et quatre autres terrains appartiennent à des privés. «La réservation foncière ne devrait pas être un obstacle car la tendance de la Région wallonne est clairement axée sur la planification et la concession. En associant au départ Communes, Intercommunales et citoyens, nous sommes parfaitement dans ce cadre.» Vents d’Houyet et Atout Vent envisagent de solliciter une rencontre avec le collège de Chaumont-Gistoux, souhaitant démontrer que la mouvance citoyenne fédérée sous Rescoop.be est un partenaire solide capable de développer un projet éolien sur le territoire des deux communes

Share This